Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chute des Bourses et de l'euro, la crise de la dette inquiète

Reuters26/09/2011 à 11:39

par Alex Richardson

SINGAPOUR (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en repli de plus de 1% lundi, à la suite de la chute des places asiatiques, et l'euro était en net repli en raison des interrogations des investisseurs sur la capacité de l'Europe à contenir une crise de la dette qui pèse déjà beaucoup sur l'économie mondiale.

Dans un même mouvement, les matières premières - métaux précieux, métaux industriels, pétrole - poursuivaient leur recul, les intervenants de marché fuyant tout actif jugé risqué dans ce contexte d'incertitudes.

L'or chutait de près de 5%, repassant franchement sous la barre de 1.600 dollars l'once après avoir déjà abandonné 100 dollars vendredi, le métal jaune ayant perdu son attrait de valeur refuge au bénéfice du billet vert et des emprunts du Trésor américain.

Le cours de l'argent reculait de son côté de 15%.

L'euro est tombé à un plus bas de 10 ans face au yen, à près de 102 yens, et à un creux de huit mois face au dollar, vers 1,3365 dollar pour un euro.

L'Europe a une nouvelle fois été appelée dimanche à muscler sa réponse à la crise de la dette qui l'afflige, le Fonds monétaire international demandant notamment plus d'actions de la part de la Banque centrale européenne.

Selon le FMI, la BCE est en effet le seul acteur suffisamment fort pour "effrayer" les marchés financiers.

L'Allemagne, tout comme plusieurs hauts responsables de la BCE elle-même, n'ont toutefois guère envie de voir l'institution de Francfort s'impliquer davantage dans le soutien à la Grèce et aux autres pays en difficulté.

Mais après le plongeon des marchés lié à la crainte d'une contagion de la crise grecque, la pression devient très forte sur les décideurs européens.

Le vice-ministre allemand des Finances Jörg Asmussen n'aura sûrement pas rassuré les acteurs de marché en disant que la Grèce devra sans doute attendre au-delà de la tenue d'une réunion de l'Eurogroupe le 3 octobre avant qu'une décision soit prise sur le déblocage de la prochaine tranche, vitale pour la survie du pays, du plan d'aide.

Après avoir chuté de 7,5% la semaine dernière, l'indice MSCI des actions de la région Asie-Pacifique hors Japon cédait 3,5%, évoluant à un plus de 16 mois.

La Bourse de Tokyo a clôturé à un plus bas de deux ans et demi et le future sur l'indice S&P 500 suggère un recul de près de 1% de Wall Street en ouverture.

Les marchés financiers mondiaux sont en chute libre depuis la fin juillet, sous le coup des craintes d'une nouvelle récession aux Etats-Unis et d'un dérapage incontrôlé de la crise de la dette de la zone euro.

"La baisse de l'appétit pour le risque reflète les inquiétudes concernant la capacité des dirigeants d'agir à temps ou de manière suffisamment décisive", a noté Herve Goulletquer, analyste chez Crédit agricole.

"Etant donné que le retour de la confiance dépend de tant de facteurs, pas seulement celle des marchés financiers mais de tous les agents économiques, toutes les nouvelles peu réjouissantes risquent de faire basculer l'économie mondiale."

Les cours du pétrole reculaient de près de 2%, la perspective d'une baisse de la demande d'or noir pesant sur le marché.

Les inquiétudes sur l'état de l'économie mondiale handicapent également les métaux tels que le cuivre, qui perd 6% après avoir subi la semaine dernière sa plus forte baisse hebdomadaire en près de trois ans.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean Décotte

Mes listes

valeur

dernier

var.

6.89 -1.43%
AXA
21.42 +0.73%
2948.69 +0.79%
13.235 +0.65%
18.455 -1.26%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.