Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Christian Noyer plaide pour une baisse du taux du Livret A

Reuters09/07/2014 à 21:16

CHRISTIAN NOYER FAVORABLE À UNE BAISSE DE LA RÉMUNÉRATION DU LIVRET A

PARIS (Reuters) - Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a déclaré mercredi que la rémunération de l'épargne réglementée, à commencer par le Livret A, devait mieux refléter les baisses de taux décidées par la Banque centrale européenne pour favoriser la reprise de l'économie.

"La Banque centrale européenne a baissé deux fois agressivement ses taux depuis la dernière fois où le livret A a bougé", a-t-il dit.

Si l'on veut que l'économie française en profite, "il faut que cette politique monétaire soit transmise, il faut que l'ensemble des taux des crédits reflètent ça, il faut que les taux des dépôts reflètent cette évolution à la baisse", a ajouté Christian Noyer lors de la présentation du rapport annuel de l'Observatoire de l'épargne réglementée.

Le gouverneur de la Banque de France s'exprimait à la veille de la publication du chiffre de l'inflation du mois de juin en France, qui sera pris en compte pour une éventuelle révision du taux du livret A au 1er août.

Si le taux d'inflation constaté en mai - +0,6% sur douze mois hors tabac - était confirmé sur juin, sa formule de calcul ramènerait la rémunération du livret A théoriquement à 0,75%, alors qu'elle se situe à 1,25%, son plus bas niveau historique, depuis l'été 2013.

Une fois publié le chiffre de juin, Christian Noyer doit faire une recommandation sur le taux du Livret A au gouvernement, qui aura le dernier mot.

L'ancien ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait décidé en janvier, lors de la dernière révision du taux, de le maintenir à 1,25% au nom de la protection de l'épargne populaire alors que le gouverneur de la Banque de France proposait de le ramener à 1,0%.

Christian Noyer, qui est également membre du conseil des gouverneurs de la BCE, avait alors insisté sur l'écart entre le principal taux directeur de celle-ci, qui était de 0,25%, et la rémunération du livret A. La BCE a ramené depuis son taux de refinancement à 0,15%.

"Je ne peux pas d'un côté participer à des décisions à Francfort de baisse des taux pour favoriser la reprise de l'activité économique de la zone euro et considérer que la France n'a pas besoin de reprise économique et qu'elle peut s'abstenir de transmettre cette politique", a-t-il dit mercredi.

Il a estimé qu'une baisse du taux du livret A profiterait également au secteur de la construction, aujourd'hui en panne, en diminuant les coûts de financement du logement social, qui est assuré par les fonds de l'épargne réglementée centralisés à la Caisse des dépôts.

"Il faut que les offices HLM aient des marges de manoeuvre en termes de coûts des ressources pour pouvoir construire davantage", a-t-il dit, avant de se prononcer pour un nouveau processus de fixation du taux du livret A.

"Nous sommes dans une phase dans laquelle un retour si possible à une automaticité de la fixation serait sans doute bienvenue", a-t-il dit.

(Yann Le Guernigou, édité par Marc Joanny)


Mes listes

valeur

dernier

var.

12.64 -1.25%
1.04 -3.17%
147.6 -5.02%
191.4 +0.68%
6.592 -1.02%
4.882 +2.41%
14.76 +1.72%
20.78 +1.02%
94.12 -0.40%
90.08 -0.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.