1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chine et Etats-Unis bien loin d'un accord, dit Ross
Reuters24/01/2019 à 16:41

    WASHINGTON, 24 janvier (Reuters) - Les Etats-Unis et la
Chine sont bien loin d'avoir trouvé un accord susceptible de
solder leur contentieux commercial, mais il est tout à fait
possible qu'un compromis soit ultérieurement conclu, a déclaré
jeudi le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross.
    A un peu plus d'un mois du 1er mars, la date butoir fixée
par Pékin et Washington pour qu'une solution soit trouvée, une
délégation chinoise est attendue la semaine prochaine à
Washington pour une nouvelle série de discussions, a ajouté
Wilbur Ross.
    "Il y a un grand groupe qui arrive. Il y a eu beaucoup de
travaux préparatoires, mais nous sommes à des kilomètres et des
kilomètres (miles and miles) d'un accord et, honnêtement, il ne
devrait pas y avoir de grandes surprises", a-t-il dit.
    "Le commerce, il y a beaucoup de questions, il ne s'agit pas
seulement de savoir combien de soja et combien de gaz naturel
liquéfié", a-t-il poursuivi.
    "C'est un sujet trop compliqué, il y a trop de questions, ce
ne serait pas réaliste" d'attendre qu'un accord émerge dès la
semaine prochaine, a-t-il prévenu. "Mais, cela ne veut pas dire
que nous n'aurons pas d'accord. Je pense qu'il y a des chances
raisonnables d'en trouver un."
    Selon le secrétaire au Commerce, il faut avant tout que la
Chine engage les réformes structurelles dont son économie a
besoin.
    L'administration Trump menace de relever de 10% à 25% ses
droits de douane sur 200 milliards de dollars (175 milliards
d'euros) de produits chinois importés à partir du 2 mars, si
Pékin ne répondait pas de manière satisfaisante aux critiques de
Washington sur la propriété industrielle, les transferts de
technologie forcés ou les barrières non-douanières.

 (Doina Chiacu, Muyu Xu et Joseph Campbell, Nicolas Delame pour
le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer