1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CGT : rififi autour de la succession de Thierry Lepaon

Le Parisien13/01/2015 à 08:34

CGT : rififi autour de la succession de Thierry Lepaon

Tout était écrit ce week-end... sauf le point final. Lundi, les plans de Thierry Lepaon pour garder la main sur le choix de son successeur à la tête de la CGT ont été sérieusement mis à mal : alors que le groupe de travail qu'il pilote a proposé hier matin à la commission exécutive une nouvelle équipe dirigeante avec Philippe Martinez pour secrétaire général, cette liste a été de justesse avalisée par la cinquantaine de membres de la commission exécutive, réunis toute la journée à huis clos au siège de la CGT. Contrairement au scénario que l'ex-dirigeant pensait écrit d'avance, ce n'est pas une fumée blanche mais bien grise qui est sortie hier. Avec un vote loin d'être unanime : 28 pour, 18 contre et 6 abstentions. Faute de majorité claire, le parlement (le comité confédéral national ou CCN) de la CGT qui, lui, se réunit ce matin pour trancher sur la gouvernance de la CGT, a donc les mains libres.

Pourtant, la matinée d'hier s'était déroulée comme sur des roulettes pour Thierry Lepaon -- qui reste à la commission exécutive -- et sa future équipe de direction. Le nom de son successeur, Philippe Martinez, numéro un de la métallurgie, était relayé un peu partout. Celui de Colette Duynslaeger, numéro un de la fédération des salariés du secteur des activités postales et de télécommunications, proposée pour le poste d'administrateur-trésorier, une fonction hautement sensible, aussi. Les huit autres membres du futur bureau étaient déjà dans les starting-blocks : Alain Alphon-Layre (UD Gard), Christine Carlier (UD Nord), Michèle Chay (commerce), Pascal Debay (UD Meurthe-et-Moselle), Virginie Gensel-Imbrecht (numéro un de la fédération de l'énergie), Nathalie Metche-Nickles (services publics), Grégory Roux (cheminots) et enfin Philippe Texier (UD Côte-d'Or).

Mais, vers 12 h 30, patatras. Le coup de tonnerre tombe sur Thierry Lepaon et son équipe. La très grosse fédération de la santé, qui se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M8252219
    13 janvier08:47

    Tout changement en France ne sera possible qu'après avoir libéré les richesses produites par les français de la ponctions étatique , syndicaliste et sociale et d'avoir réduit cette ponction de moitié.

    Signaler un abus

  • M8252219
    13 janvier08:41

    AH le BON système social à la française-:-les élus, les syndicalistes, les fonctionnaires, statuts spéciaux, prébendes, avantages, petits ou grands, garanties à vie, c'est plus que les doigts dans le pot de confiture,Ils se mettent autour de la table et se servent sur le dos des contribuables.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.