1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CGG : vers une dilution majeure

Le Revenu03/03/2017 à 10:35

L'Oceanic Sirius, un des navires de la flotte de CGG. (© CGG)

La crise pétrolière dure depuis 2014 et CGG ne s’en sort pas. Les dirigeants ont bien déployé un important plan de restructuration. En trois ans, les frais généraux ont été réduits de 61% et les effectifs ont fondu de près de moitié pour atteindre 5.800 salariés à fin 2016.

En dépit des ces efforts, le groupe a bien du mal à supporter la dégradation de son marché. L’an dernier, ses ventes se sont effondrées de 43%, à 1,2 milliard de dollars. Son excédent brut d’exploitation a été divisé par deux, à 328 millions et le résultat opérationnel est une perte de 213 millions de dollars.

Seule nouvelle encourageante, la consommation de trésorerie s’est limitée à 7 millions de dollars, avant charges non récurrentes. Après ces charges, elle grimpe néanmoins à 174 millions de dollars. L’endettement net est réduit de’0 millions de dollars grâce à l’augmentation de capital réalisée début 2016.

Pas de rebond attendu en 2017

Après cette année très difficile, les dirigeants n’attendent pas de rebond en 2017. La consommation de trésorerie cette année pourrait même se creuser en raison d’une dégradation du besoin en fonds de roulement.

Dans ce contexte, la dette de CGG est intenable. Ces derniers mois, la direction a donc entamé des discussions avec ses créanciers et a obtenu la nomination d’un médiateur (un «mandataire ad hoc»).

À ce stade, Jean-Georges

Lire la suite sur le revenu.com

Valeurs associées

CGG
0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer