Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CGG table sur une reprise après un exercice 2020 très difficile
AOF05/03/2021 à 09:17

(Crédits photo : CGG -  )

(Crédits photo : CGG - )

(AOF) - Au quatrième trimestre 2020, CGG a accusé une perte nette de 100 millions de dollars, contre un bénéfice de 26 millions un an auparavant. La société de services pétroliers a enregistré d'importantes charges liées à des activités abandonnées. Le résultat opérationnel des activités est négatif : -42 millions après 72 millions au dernier trimestre 2019. Résultat, le taux de marge opérationnelle est également dans le rouge (-15% contre +18% un an plus tôt). L'Ebitda des activités a chuté de 43% à 118 millions, faisant ressortir une marge de 42%, en repli de 103 points de base.

Le chiffre d'affaires a baissé de 29% à 283 millions.

Sur l'année, la perte nette atteint 438 millions, contre une perte de 61 millions au 31 décembre 2019.

La perte opérationnelle des activités est ressortie à 164 millions, contre un résultat positif de 247 millions un an plus tôt. Le taux de marge s'établit à -17% contre +18% à fin 2019.

L'Ebitda des activités a été divisé par deux à 361 millions, faisant ressortir une marge de 38%, en contraction de 137 points de base.

Le chiffre d'affaires des activités a reculé de 32% à 955 millions.

L'an dernier, CGG a été frappé de plein fouet par la chute du pétrole liée à la crise sanitaire.

Pour l'année en cours, le spécialiste de la recherche sismique se dit en très bonne position pour profiter de la reprise progressive du marché.

CGG devrait connaitre en 2021 un taux de croissance de son chiffre d'affaires annuel des activités à un chiffre, moyen, qui reflète une croissance des ventes de l'Équipement, une reprise progressive des activités Géosciences à partir du second semestre de 2021 et des revenus de préfinancement de ses études Multi-Clients moins élevés.

L'Ebitda des activités devrait rester stable d'une année sur l'autre compte-tenu d'un mix d'activités moins favorable.

CGG devrait retrouver une génération de cash-flow net positive en 2021. En 2020, elle est ressortie à -247 millions de dollars.

La rigueur financière et la gestion du cash resteront les priorités du groupe.

Les investissements cash multi-clients seront réduits à environ 165 millions de dollars avec un préfinancement supérieur à 75% et les investissements industriels et de R&D sont prévus stables autour de 70 millions.

"En 2021, à condition que les économies mondiales continuent de se redresser graduellement et que les prix du pétrole se stabilisent au-dessus de 50 dollars/baril, CGG devrait tirer parti de son programme de réduction de coûts, sa performance devrait se renforcer progressivement au second semestre et le groupe devrait retrouver une génération de cash-flow net positive sur l'année", a confirmé Sophie Zurquiyah, directeur général de CGG,

AOF - EN SAVOIR PLUS

Une grave crise du secteur

Même si la plupart des experts prévoient une remontée des cours du pétrole en 2021 (contre un niveau d'environ 50 dollars le baril fin 2020), cette remontée devrait être très fragile. La demande est encore loin d'avoir retrouvé son niveau d'avant la crise et le trafic aérien devrait rester encore déprimé au-delà de 2021.

Standard & Poor's souligne la profondeur de la crise que traverse le secteur. L'agence de notation estime, en effet, que la transition énergétique est un défi existentiel. La pandémie a permis un essor des énergies renouvelables qui risque d'accélérer le déclin annoncé du pétrole. Cela obligerait les compagnies à démanteler des activités traditionnelles pour mener les investissements nécessaires. Ainsi BP a annoncé 25 milliards de dollars de cessions d'actifs et une division de moitié de son dividende pour financer son pari sur l'électricité renouvelable.

Valeurs associées

CGG
Euronext Paris -2.72%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer