1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CCR AM: Les guerres de prix, un risque à suivre en 2010.
Boursorama29/03/2010 à 18:10

En 2009 les entreprises ont surpris le marché par leur capacité à défendre leur rentabilité dans un environnement exécrable. Cela s'expliquait en partie par les efforts afin de réduire les coûts fixes et de structure (salaires, sous-traitance, frais généraux..) mais également par un phénomène peu courant en période de récession : la chute de la demande était telle qu'il était inutiles de proposer aux clients des baisses de prix afin de stimuler la demande. Aussi les entreprises ont-elles généralement maintenu et même amélioré leur taux de marge brute, autre explication à la bonne résistance des marges d'exploitation.

Pour 2010 la situation est radicalement différente : les baisses de coûts fixes et de structure seront moindres et si la demande se reprend, il sera nécessaire de réembaucher, réduire le chômage partiel, reprendre des intérimaires... Et, dans un environnement plus normalisé, il faut cette fois s'attendre à des pressions sur les prix afin de remplir carnets de commandes et usines. Or de telles baisses ne sont à l'évidence pas prises en compte par les attentes du consensus d'analystes.

Comment éviter les déconvenues ? En discutant en détail de ce sujet avec les dirigeants d'entreprises lors de nos rencontres avec eux. Pour le moment les risques dans nos portefeuilles nous semblent bien circonscrits. A titre d'exemple des pressions sur les prix sont manifestes entre fabricants d'équipement pour les industries minières ou papetières ( Metso et FL Smidth que nous détenons) mais semblent rester dans des proportions raisonnables. Les tensions sur les prix et les marges brutes sont également sensibles dans la production d'acier, l'automobile ou les services informatiques. Par ailleurs investir dans des sociétés protégées par de fortes barrières à l'entrée(Zodiac) et dans des secteurs qui se sont consolidés durant la crise ( Arkema dans la chimie, Autoliv et Faurecia parmi les équipementiers automobiles) offre une bonne protection à ces risques.

Réagissez !
Ccram_contact@ubs.com
Frédéric Redel, Responsable Equipes Actions Value
Petites et Moyennes capitalisations Europe

Valeurs associées

OPCVM +0.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer