Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Caterpillar : une publication trimestrielle en demi-teinte
information fournie par AOF02/08/2022 à 14:34

(AOF) - Caterpillar a dévoilé des résultats meilleurs que prévu, mais des ventes décevantes. Le fabricant d’engins de terrassement et de matériel minier a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net de 1,67 milliard de dollars, représentant 3,13 dollars par action, contre un profit de 1,41 milliard de dollars, soit 2,56 dollars par action, un an plus tôt à la même époque. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 3,18 dollars, dépassant le consensus s’élevant à 3,01 dollars.

Son chiffre d'affaires a reculé de 11% à 14,25 milliards de dollars, ressortant sous les attentes du marché de 14,35 milliards de dollars. Il a été soutenu par une hausse des prix et des volumes. Caterpillar a cependant aussi été confronté à des problèmes d'approvisionnement et à la vigueur du dollar.

AOF - EN SAVOIR PLUS

De belles perspectives avec l'hydrogène vert pour la filière électrique

Le plan hydrogène français de 7 milliards d'euros, qui a été porté à 9 milliards, vise à développer une filière industrielle de la production d'hydrogène bas carbone. Le Gimélec, le groupement des entreprises de la filière électronumérique en France, a identifié de fortes retombées pour les fabricants de matériel électrique. Pour ses membres, les retombées économiques sont chiffrées à 10 milliards d'euros d'ici à 2030, puis de 20 milliards supplémentaires pour la période 2030 à 2040, principalement pour la filière des fabricants de matériels électronumériques (des transformateurs aux systèmes de contrôle commande). Cela va engendrer des recrutements massifs, en particulier dans les territoires où se concentreront les efforts de développement de l'hydrogène, en Méditerranée et dans la Vallée de la Seine.

Inquiétude et prudence

La Capeb se veut prudente dans ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Elle table sur une croissance de l'activité comprise entre 1,5 et 2,5 % en 2022 du fait des incertitudes économiques et de la hausse des prix. De son côté la Fédération française du bâtiment (FFB) affiche ses inquiétudes quant à la chute des ventes de logements neufs pour 2023. Elle appelle également à mesurer l'impact de la transition écologique et numérique sur la filière. La norme RE2020 engendrerait ainsi des surcoûts de 5 à 12%. Elle souhaiterait voir instauré un " Conseil national de la construction " en rappelant que le secteur a créé plus de 8.000 emplois durant le premier trimestre.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%
NYSE -3.64%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.