Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Carrefour ébauche sa nouvelle stratégie pour ses hypermarchés

Reuters05/06/2012 à 15:51

Carrefour ébauche sa nouvelle stratégie pour ses hypermarchés

par Pascale Denis et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Carrefour a évoqué lundi devant les syndicats du groupe quelques pistes sur sa stratégie pour ses hypermarchés français, qui passera par la redynamisation de l'électroménager, la fermeture d'espaces de bijouterie déficitaires et la mise en libre-service de la téléphonie.

Le premier distributeur européen, qui bataille pour enrayer une perte continue de ses parts de marché en France, s'est montré "plutôt rassurant" concernant les emplois de la force de vente, a-t-on appris auprès des syndicats du groupe.

Il a mis l'accent sur la souplesse de gestion qui sera désormais laissée aux directeurs de magasins et sur la nécessité de poursuivre une politique de prix bas sur les produits alimentaires courants, a-t-on ajouté de mêmes sources.

Dans le non-alimentaire (électroménager, électronique, textile, loisirs), principal point noir de Carrefour qui perd de l'argent face aux enseignes spécialisées et au commerce en ligne, le directeur des opérations en France Noël Prioux a surpris les syndicats en annonçant sa volonté d'investir dans l'électroménager.

"Il a plutôt insisté sur la nécessité de redynamiser l'outil commercial. Il n'a pas parlé de couper dans les dépenses mais au contraire d'investir, notamment dans les produits blancs, auxquels il a dit croire", a déclaré à Reuters Dejan Terglav, représentant de Force Ouvrière (majoritaire).

Carrefour a également annoncé la fermeture de 60 bijouteries sur une centaine environ et la transformation des boutiques de téléphonie en libres-services. Les vendeurs concernés dans les bijouteries et la téléphonie -environ 300 personnes- seront reclassés, a assuré la direction aux syndicats.

Noël Prioux s'est en revanche abstenu de toute indication précise concernant deux secteurs de poids: l'électronique et le textile.

LES SIÈGES ET LA LOGISTIQUE

Il semble que le groupe veuille renoncer à une centralisation excessive et contre-productive pour laisser, à l'instar de ce qui se passe chez ses concurrents Leclerc ou Auchan, toute latitude aux directeurs de magasins pour s'adapter au cas par cas, selon les besoins de leur clientèle.

"C'est un retour au simple bon sens commerçant", s'est félicité Dejan Terglav.

Mais les syndicats craignent toujours quelque 3.000 suppressions d'emplois dans les sièges et les services logistiques du groupe. "Là, les craintes restent entières", a dit le représentant de FO.

Interrogé, Carrefour a fait savoir que "différents projets avaient été abordés concernant les hypermarchés (...) qui feront l'objet de consultations avec les partenaires sociaux".

Georges Plassat, nommé PDG le 24 mai, a une solide réputation d'expert de la distribution et des restructurations musclées. Artisan du redressement du distributeur de chaussures et d'habillement Vivarte, il y avait massivement taillé dans les coûts.

Les marchés attendent maintenant sa feuille de route pour remettre à flot un groupe entravé par des errements stratégiques et par une érosion continue de ses parts de marché en France, où il réalise encore 40% de son chiffre d'affaires.

La première intervention de Georges Plassat, programmée pour l'assemblée générale du 18 juin, pourrait donner quelques indications aux investisseurs. Mais il faudra vraisemblablement attendre le courant de l'été, avant les résultats semestriels le 30 août, pour avoir un plan stratégique détaillé.

En Bourse, le titre Carrefour s'échange à 13,96 euros à 13h10 (+1%), dans un marché en progression de 0,3%. Il chute de 20% depuis le début de l'année, sous-performant lourdement l'indice européen de la distribution qui perd 8% sur la période.

L'action Carrefour avait abandonné 25% en 2011.

Edité par Dominique Rodriguez

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.354 -1.97%
108.2 +0.19%
11.58 -0.98%
1.152 -0.47%
33.58 +0.06%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.