1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Carrefour accélère au T3 avec l'Europe du sud

Reuters16/10/2015 à 08:12

* La croissance organique atteint 4,2% au T2 * L'Espagne grimpe de 4,6%, l'Italie de 5,9% * Le groupe résiste au Brésil malgré la crise * La Chine poursuit son décrochage (-11,2%) (Actualisé avec précisions) par Pascale Denis PARIS, 16 octobre (Reuters) - Carrefour CARR.PA a vu sa dynamique s'accélérer au troisième trimestre, grâce à un redressement marqué en Europe du sud et une performance toujours solide au Brésil, son deuxième marché. Les ventes du deuxième distributeur mondial ont atteint 21,544 milliards d'euros (+2,2% en données publiées), un chiffre supérieur aux 21,46 milliards attendus par les analystes. A taux de changes constants, la croissance s'est accélérée à 4,2% au troisième trimestre hors essence et effets calendaires, après +2,6% au trimestre précédent. En France (40% du chiffre d'affaires), Carrefour signe un 11e trimestre consécutif de hausse avec une croissance de 1,6% en comparable (+0,9% au deuxième trimestre) et une hausse de 0,7% dans les hypermarchés (après +0,5%). Son concurrent Casino CASP.PA , qui a entamé plus tardivement son repositionnement tarifaire, est revenu dans la course et vient de renouer avec la croissance en France dans l'ensemble de ses formats, signant sa meilleure performance depuis 2011. ID:nL8N12F0H3 Surtout, ailleurs en Europe, l'Espagne affiche une forte progression de 4,6% tandis que l'Italie se redresse et voit ses ventes grimper de 5,9% (après -1%). "Les efforts menés depuis deux ans portent bien leurs fruits dans un environnement qui reste difficile", a souligné Pierre-Jean Sivignon, directeur financier du groupe, lors d'une conférence téléphonique. "L'Europe est maintenant devenue un moteur de croissance pour Carrefour", s'est-il félicité. Au Brésil, Carrefour fait nettement mieux que Casino. Ses ventes sont restées solides (+7,4% après +7,1% en comparable), confirmant sa bonne résistance à la crise qui frappe le pays grâce à une faible exposition au segment non alimentaire, le plus touché par la récession. Seule la Chine (8% des ventes) reste le gros point noir du groupe. Le décrochage s'est poursuivi (-11,2% après -12,3% en comparable), un recul jugé préoccupant par les analystes. Alors que certains d'entre eux s'interrogent sur la capacité de la filiale à encore dégager des profits, Pierre-Jean Sivignon a indiqué que "cette activité devrait rester autour de zéro cette année". Carrefour ne donne aucune indication sur le calendrier d'un retournement dans le pays où le groupe tente d'adapter son modèle. Il intègre sa logistique, teste un format de proximité et a lancé un site de e-commerce alimentaire. Pierre-Jean Sivignon a également dit être "à l'aise" avec le consensus des analystes sur l'Ebit 2015, situé autour de 2,45 milliards d'euros. Le communiqué : http://bit.ly/1RLCd0g (Edité par Cyril Altmeyer)

Valeurs associées

-0.80%
+1.09%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.