Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Carmila : signature d’un accord de cession d’un portefeuille d’actifs en France
information fournie par AOF13/04/2022 à 08:42

(AOF) - Carmila a signé un accord avec Batipart et ATLAND Voisin portant sur la cession d'un portefeuille d'actifs appartenant à Carmila via une structure de partenariat. Le portefeuille est constitué de six actifs situés en France : Mondevillage, Meylan, Mont St Aignan, Nantes St Herblain, Rambouillet et St Jean de Vedas. Le prix de cession du portefeuille est de 150 millions d'euros, droits inclus. Il est en ligne avec les valeurs d'expertise à fin 2021.

Carmila conservera une participation minoritaire de 20% dans la joint-venture, dont le ratio d'endettement (LTV Droits Inclus) ne dépassera pas 50%, et assurera pour le compte de la joint-venture des missions de gestion locative, de commercialisation et d'asset management.

La finalisation de la transaction est prévue en juin 2022.

La cession représente la première transaction dans le programme de rotation d'actifs de Carmila, annoncé lors du Capital Markets Day de décembre 2021. Carmila cible un montant total de 200 millions d'euros de cessions en 2022 et 2023 et souhaite prolonger ce plan de cessions d'actifs après 2023. Le produit de ces cessions sera alloué à de nouveaux projets de développement et aux rachats d'actions.

Marie Cheval, présidente et directrice générale de Carmila a commenté : " C'est une étape importante pour Carmila, qui démarre sa stratégie de rotation d'actifs telle qu'annoncée au Capital Markets Day. Cet accord démontre la liquidité de nos actifs à de bonnes conditions et l'intérêt des investisseurs immobiliers pour les actifs de commerces. "

AOF - EN SAVOIR PLUS

L'immobilier chinois toujours dans la tourmente

L’immobilier est essentiel pour la croissance de la deuxième économie mondiale. Or, après les déboires des géants Evergrande et Fantasia, d’autres plus petits promoteurs ont des difficultés à rembourser leurs dettes. Le géant Evergrande est, lui, étranglé par une dette abyssale d'environ 260 milliards d'euros. Il se bat pour payer à temps ses intérêts obligataires et livrer ses appartements, de façon à éviter une faillite qui ébranlerait tout le secteur immobilier chinois. L'OCDE estime que les risques d'un fort ralentissement en Chine se sont accrus avec les déboires d’Evergrande. Une baisse de 2 points par an de la demande intérieure chinoise sur deux ans réduirait la croissance mondiale de 0,4 point de PIB.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.30%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.