Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Capgemini bien orienté dans le sillage de SAP
information fournie par AOF13/10/2021 à 11:46

(AOF) - Capgemini (+2,56% à 180,10 euros) affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice CAC 40, le groupe de conseil et de services informatiques profitant de la publication de qualité de l'allemand SAP, dont il est le premier intégrateur au niveau mondial. Les bons résultats de ce dernier au troisième trimestre lui ont permis de relever de nouveau ses objectifs 2021.

Outre une accélération de son activité dans le cloud, l'éditeur de logiciels professionnels a bénéficié de la bonne performance de son activité historique de licences pour logiciels. Celle-ci affiche une marge plus élevée que le cloud, d'où une rentabilité opérationnelle au niveau du groupe nettement plus élevée que prévu.

Le groupe technologique allemand cible un résultat opérationnel ajusté entre 8,1 et 8,3 milliards d'euros, au pire stable et au mieux en hausse de 2% à taux de change constants. Il était auparavant anticipé entre 7,95 et 8,25 milliards d'euros, soit au pire en recul de 4% et au mieux stable à taux de change constants.

Le chiffre d'affaires total est anticipé désormais entre 23,8 et 24,2 milliards d'euros, en augmentation de 2% à 4% à taux de change constants. Il était précédemment anticipé entre 23,6 et 24 milliards d'euros, en augmentation de 2% à 3% à taux de change constants.

Le revenu dans le cloud est attendu dans la fourchette de 9,4 à 9,6 milliards d'euros, en hausse de 16% à 19% à taux de change constants. Il était, lui, auparavant attendu dans la fourchette de 9,3 à 9,5 milliards d'euros, en hausse de 15% à 18% à taux de change constants. Il s'agissait du seul élément de ses perspectives qu'il n'avait pas rehaussé cet été.

L'éditeur de logiciels professionnels peut se permettre d'être plus optimiste après avoir dépassé les attentes au troisième trimestre. Il a dégagé un résultat opérationnel ajusté en hausse de 2% à 2,10 milliards d'euros, dépassant le consensus s'élevant à 1,987 milliard d'euros. Hors impact des changes, il a également augmenté de 2%. La marge a reculé de 0,7 point à 30,7% à taux de change constants alors que le marché visait 29,7%.

Les revenus ont augmenté de 5% à 6,84 milliards d'euros alors qu'ils étaient attendus à 6,698 milliards d'euros. Ils ont progressé également de 5% hors impact des changes. Dans le cloud, son activité a progressé de 20% (+20% à taux de change constants) à 2,39 milliards d'euros alors que le marché visait 2,358 milliards. Elle a accéléré par rapport au deuxième trimestre. Le backlog du cloud est en hausse de 24% (+22% à taux de change constants) à 8,17 milliards d'euros. Sa croissance s'est aussi accélérée par rapport au précédent trimestre.

Les revenus des licences logiciels ont pour leur part reculé de 8% à 660 millions d'euros. Ils sont aussi en repli de 8% à taux de change constants. Le marché était plus pessimiste et visait 583 millions d'euros.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Des emplois menacés

Selon les prévisions du Syndicat professionnel des acteurs du numérique (Syntec Numérique), le recul de l’activité devrait atteindre 4,6% pour l’ensemble de l’année 2020. Néanmoins la fin d’année a été plus clémente pour les professionnels. La situation s’est légèrement améliorée depuis septembre, au niveau des appels d’offres et du carnet de commandes.

Les acteurs du conseil en technologies auront particulièrement souffert en 2020, en enregistrant une chute de 12,3% de leur activité. Ils sont, en effet, très présents dans deux secteurs particulièrement impactés par la crise sanitaire, l’aéronautique civile et l’automobile. C’est dans le conseil en technologies que le risque de suppressions d’emplois est le plus important. Syntec Numérique évalue à 10.000 les postes en danger sur ce créneau.

Très prudents, les professionnels s’attendent à un rebond de 1% pour le secteur en 2021. 

Valeurs associées

Euronext Paris -2.67%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.