1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Canberra s'inquiète de la détention d'un Australien en Chine
Reuters27/08/2019 à 06:59

 (Ajoute précisions, production photo/TV à disposition)
    SYDNEY/CANBERRA, 27 août (Reuters) - L'ex-diplomate chinois
et écrivain naturalisé australien Yang Hengjun a été
formellement placé en état d'arrestation en Chine pour des
accusations d'espionnage et est détenu dans de "rudes
conditions", a déclaré jeudi le gouvernement australien. 
    Yang Hengjun, 53 ans, avait été interpellé en janvier
dernier à son arrivée à Canton, dans le sud de la Chine, et
assigné alors à résidence sur fond de tensions diplomatiques
croissantes entre Canberra et Pékin.
    Dans un communiqué, la ministre australienne des Affaires
étrangères a déclaré que l'Australie avait de "graves
inquiétudes concernant le bien-être du Dr. Yang et les
conditions dans lesquelles il est détenu".
    Il a été "détenu à Pékin dans de rudes conditions sans
inculpation pendant plus de sept mois", a ajouté Marise Payne,
précisant que Yang avait été formellement arrêté pour des
accusations d'espionnage vendredi dernier.
    Il s'agit d'un crime passible de la peine de mort.
    A Pékin, le ministère chinois des Affaires étrangères n'a
fait aucune déclaration à l'heure actuelle. L'ambassade de Chine
à Canberra n'a pas répondu à une demande de commentaire.
    L'épouse de Yang, elle aussi résidente australienne, s'est
vu interdire de quitter la Chine continentale.
    Yang n'a pas été autorisé par les autorités chinoises à
recevoir des visites de ses avocats ou de sa famille, a indiqué
la diplomatie australienne. Des représentants de l'ambassade
d'Australie ont toutefois pu rendre visite à Yang à sept
reprises depuis janvier dernier.
    L'avocat australien de Yang a déclaré que son client faisait
face à un chef d'inculpation pour espionnage, que Yang entendait
contester, et qu'aucune précision n'avait été donnée quant aux
fondements de cette accusation. 
    "Il est un activiste politique - dans le sens où il est
pro-démocratie et qu'il tient un blog -, un académicien, mais
nous ne comprenons pas ce qui lui est reproché de plus à l'heure
actuelle", a dit Robert Stary à la chaîne de télévision
australienne ABC.
    Même si ses travaux les plus récents n'ont pour la plupart
pas concerné la politique chinoise, Yang Hengjun est de longue
date dans le viseur des autorités chinoises pour avoir, entre
autres, critiqué une "ingérence" de Pékin dans les affaires
australiennes.

 (Jonathan Barrett à Sydney et Colin Packham à Canberra; Jean
Terzian pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer