Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : vent d'euphorie à la veille des élections US, $ -0,4%
Cercle Finance02/11/2020 à 16:41

(CercleFinance.com) - Après son décrochage de -6,7% la semaine dernière, la Bourse de Paris bondit de +2,3% vers 4.703Pts, soit 120Pts de plus qu'à l'ouverture (la bourse de Paris s'était montrée hésitante au cours des 1ers échanges avant d'emprunter un funiculaire haussier), mais les volumes restent modestes, inférieurs à 2MdsE à i heure de la clôture... les vendeurs sont carrément absents.

Wall Street surprend en effet avec un gain de près de 2%, soit 2 fois plus que prévu alors que des 'rumeurs' donnent Joe Biden vainqueur en Floride qui est l'état clé de cette présidentielle.

Sinon l'envol des marché de +2,3% (l'Euro-Stoxx50 bondit vers 3.025Pts, le Dow Jones au-delà de 27.000, le S&P500 vers 3.325) s'effectue sans 'information particulière'... mais la faiblesse de l'Euro (-0,4% vers 1,1625 fournit un soutien technique)

L'optimisme du jour est également porté par l'espoir de voir la banques centrales inonder les marchés de liquidités si les reconfinements engendrent une replongée des économies occidentales en récession (Goldman Sachs revoit drastiquement -et à 180°- ses prévisions de croissance en Europe au 4ème trimestre de +2,2% à -2,3%.

La hausse du jour est par ailleurs assez 'audacieuse' à la veille d'une élection présidentielle aux Etats-Unis dont les résultats pourraient être contestés par Donald Trump qui annonce envisager toutes les hypothèses et entend bien user de tous les outils juridiques à sa disposition en cas de soupçon de fraude (il souhaite faire interdire la prise en compte de bulletins parvenant après le 3 novembre, notamment en Caroline du Nord).

Le scénario d'une victoire du candidat démocrate Joe Biden - qui a renforcé son avance dans les sondages ces dernières semaines - reste le scénario privilégié par les marchés, mais la question cruciale c'est la 'sincérité' du scrutin dans les 'swing states' (ces états qui décident du sort des élections) où les scores pourraient apparaitre serrés, ce qui pourrait pousser Donald Trump à exiger des recomptes, ou l'arbitrage de la Cour Suprême (qui lui est désormais toute acquise, à 6 contre 3).

'Un résultat trop serré et une contestation seraient un cycle noir pour les marchés financiers', prévient Vincent Ganne, analyste chez TradingView France.

'Au contraire, une victoire nette et reconnue par tous permettrait d'avoir une tendance haussière nette (ce mois-ci) à Wall Street et les indices européens en bénéficieront', souligne-t-il.

Les marchés semblent mettre entre parenthèses la peur que suscite la recrudescence des cas de Covid et les mesures de coercition qui vont avec.

Cette première journée de la semaine -et du mois de novembre- est aussi animée par les chiffres définitifs des enquêtes PMI sur le secteur manufacturier en Europe.

Dans la zone euro, le secteur manufacturier a accéléré sa croissance au mois d'octobre, à 54,8, selon l'indice définitif publié par IHS Markit ce lundi. Il s'agit de la 4e hausse mensuelle consécutive.

Dans l'Hexagone, ce même indice est passé de 51,2 en septembre à 51,3 en octobre, soit un taux de croissance conforme à sa moyenne historique.

Les indicateurs mesurant la santé de l'industrie en Europe s'étaient récemment redressé à la faveur d'une augmentation de la demande mondiale, qui a tout particulièrement profité à l'Allemagne.

En France, le Comité Français des Constructeurs d'Automobiles indique que le marché français des voitures particulières neuves a baissé -9,4% et de -5,4%, à nombre de jours ouvrés comparable, par rapport au même mois de 2019 (les ventes d'occasions ont en revanche bondi de +11%).

Sur les dix premiers mois de l'année, le marché français des voitures particulières neuves s'est contracté de 26,9%.

Sur le plan monétaire, les intervenants de marché surveilleront, mercredi, les annonces de la Réserve fédérale américaine, qui devrait maintenir ses taux à un niveau proche de 0% et poursuivre ses rachats d'obligations.

Cette attitude accommodante, qui permet des liquidités abondantes sur les marchés, devrait encore une fois venir rassurer les marchés.

Les prix du pétrole rebondissent (+1,8% sur le Brent à Londres, vers 38$) après une perte initiale de -5% alors que la Russie propose à l'OPEP de reconduire les réductions de production jusqu'à début 2021.

Le titre Total sert de locomotive au CAC40 avec +4,5%... quasiment au coude à coude avec Saint Gobain, devant Véolia avec +4,3%.

BNP-Paribas et Schneider restent en embuscade avec +4% environ.

AU sein du SBF-120, Air-France et Vallourec s'envolent de +7,5%, il s'agit probablement de rachats de découvert car l'avenir est au moins aussi sombre en ce lundi que le vendredi précédent.

Alexandre Bompart, le PDG de Carrefour (+2,8%) annonce le rachat de 'Bio C Bon'.

DBV Techno (+71%) explose sur l'annonce de la demande d'autorisation de son médicament anti-allergie aux arachides auprès des autorités de santé européennes.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.83%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer