Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : tutoie les 5.000, +10% en 5 séances, plus aucun nuage
Cercle Finance05/11/2020 à 18:29

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+1,25% à 4.984) aligne bien une 4ème séance de forte hausse et une 5ème de rebond consécutive, pour un cumul de gain de +9,3%.

C'est le plus puissant mouvement haussier depuis le weekend de Pâques... et l'indice inscrit sa meilleure clôture depuis le 17 septembre, bien avant qu'il soit question de reconfinement et de récession au 4ème trimestre.

L'Euro-Stoxx50, avec +1,75%, devance largement le CAC ce jeudi mais reste en léger retrait sur une semaine (à +8,6% tout de même, un gain sans précédent depuis mi-avril).

La réouverture de Wall Street consacre la poursuite du rallye haussier et le Nasdaq (+2,5%) fonce en direction de son record absolu des 12.100, le S&P500 (+2% à 3.505) revient à moins de 2% de son record, le Dow Jones (+2% à près de 28.500Pts) affiche +7,2% en 4 séances.

A Wall Street, les indices réalisent donc leur meilleure 'semaine présidentielle' depuis 50 ans et ils effacent en 4 séances les 3 semaines de repli précédentes.

Un optimisme inoxydable se met en place dans l'attente des annonces de la Fed, prévues plus tard dans la soirée (20H).

Mais la séance de mercredi était sensationnelle a bien des égards: toutes les classes d'actifs ont progressé simultanément, des actions au pétrole en passant par les bons du Trésor (-12Pts de rendement, les T-Bonds sont pourtant typiquement adverses au risque) qui peut être attendent une 'annonce' de la FED, autre que celle prévue par le consensus.

'Jerome Powell devrait essentiellement rappeler que les perspectives conjoncturelles restent incertaines et dépendantes de l'évolution de l'épidémie', prédit-on chez Aurel BGC.

'Il devrait aussi lancer un appel pour que le Congrès vote rapidement un plan de soutien à l'activité économique et répéter qu'il ne faut pas avoir peur de 'faire trop' plutôt que 'pas assez'', ajoute le courtier parisien.

Les marchés saluent donc la matérialisation du pire scénario électoral, avec pas de vainqueur, un le Sénat une la Chambre des représentants qui seront de deux couleurs différentes, ce qui constitue, là encore, le pire scénario possible.

'Cela veut dire que Biden deviendra une sorte de 'canard boiteux' en termes de politique intérieure, incapable d'instaurer les hausses d'impôts, les dépenses d'infrastructures, les investissements dans les énergies vertes et la réforme de la santé qui figurent dans son programme', prévient Danske Bank.

Côté chiffres, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué de 7.000 la semaine dernière aux Etats-Unis, à 751.000 alors que le consensus espérait 740.000.

Le chiffre de la semaine précédente a en revanche été revu à la hausse, passant à 758.000 par rapport au chiffre de 751.000 initialement annoncé pour la semaine du 24 octobre.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'inscrit elle aussi en baisse pour s'établir à 787.000 la semaine dernière, en baisse de 4.000 d'une semaine à l'autre.

La productivité non-agricole a augmenté un peu moins vite que prévu aux Etats-Unis au troisième trimestre, selon une première estimation dévoilée jeudi par le Département du Travail.

La productivité - qui mesure la production horaire par travailleur - a crû de 4,9% en rythme annuel, après une hausse de 10,6% au deuxième trimestre (chiffre révisé).

Les économistes prévoyaient une croissance de 5% au troisième trimestre après un gain de 10,1% au deuxième trimestre, en première estimation.

Les coûts unitaires salariaux, un instrument permettant de mesurer l'évolution du coût du travail, ont quant à eux chuté de 8,9% au troisième trimestre, une évolution qui confirme la fragilité actuelle du marché américain du travail.

Du coté des valeurs, Société Générale (+3,7%) a annoncé un résultat net part du Groupe publié à 862 ME au 3ème trimestre (+9,8% par rapport au 3ème trimestre 2019) et un résultat net part du Groupe sous-jacent à 742 ME au 3ème trimestre 2020 et 803 ME sur 9 mois 2020.

Alstom (+4,2%, second sur le podium) a remporté l'appel d'offres pour la construction du premier tronçon de la ligne 4 du métro d'Athènes. La part d'Alstom dans ce projet est estimée à près de 300 millions d'euros.

LVMH, 3ème sur le podium, affiche +3,5% et la meilleure clôture de son histoire à plus de 437,5E

Veolia (-0,6%) a réalisé un résultat net courant part du Groupe au 3ème trimestre 2020 en hausse de +10,6 % à périmètre et change constants (+6,8 % en données courantes) à 142 ME. Sur 9 mois, le résultat net courant part du Groupe s'établit à 149 ME contre 486 ME au 30 septembre 2019.

Le résultat net part du Groupe de Legrand (+2%) recule de -131,7 ME (-21%) par rapport au 30 septembre 2019.

Nexans a annoncé un chiffre d'affaires du troisième trimestre 2020 de 1 407 millions d'euros à cours des métaux constants, en croissance organique de +5,6 % par rapport au deuxième trimestre 2020 et de -9,8 % par rapport au troisième trimestre 2019.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.10%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer