Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : tombe vers les 5600Pts après statistiques US
Cercle Finance15/01/2021 à 15:37

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris accélère son mouvement de baisse en début d'après-midi après la diffusion des premiers résultats de sociétés US du quatrième trimestre et de plusieurs statistiques américaines. L'indice CAC 40 lâche 1,1% à 5615 points.

Wall Street s'inscrit en baisse vendredi dans les premiers échanges, les résultats trimestriels contrastés publiés par trois grandes banques américaines n'ayant pas constitué le catalyseur attendu. Les grands indices new-yorkais cèdent entre 0,3% et 0,6%.

Le discours de Joe Biden, prononcé après la clôture, n'a pas réservé de surprises majeures.

Comme prévu, le futur président américain a dévoilé un plan de relance de l'économie de 1.900 milliards de dollars faisant la part belle au soutien apporté aux petites entreprises et au déploiement des vaccins contre le Covid.

Le programme prévoit par ailleurs le versement de chèques de 1400 dollars aux Américains, en plus des 600 dollars déjà payés en fin d'année dernière.

'L'une des mesures qui constituera certainement un point de friction assez important est l'établissement d'un salaire minimum horaire de 15 dollars au niveau national, ce qui pourrait constituer un changement permanent', avance Deutsche Bank.

Biden a également annoncé qu'il comptait présenter un second plan de relance économique, plus large, au mois de février, cette fois orienté vers les dépenses d'infrastructure et les plans de lutte contre le réchauffement climatique.

Malgré ces nouvelles encourageantes, les investisseurs ne semblent pas vouloir trop s'engager avant le démarrage du 'bal' des résultats trimestriels aux Etats-Unis.

Le véritable coup d'envoi de cette saison des résultats sera donné à la mi-journée par les banques JPMorgan Chase, Wells Fargo et Citigroup.

En attendant, la remontée du rendement de l'emprunt de référence américain semble préoccuper les investisseurs.

Après trois jours de baisse, le rendement à 10 ans des emprunts du Trésor américain s'est un peu redressé, à près de 1,13%.

Sur le plan économique, Après une hausse de 0,5% au mois de novembre 2020, la production industrielle des États-Unis s'est accrue de 1,6% en décembre selon la Réserve fédérale, une progression bien supérieure à ce que les économistes espéraient en moyenne.

Selon le Département du Travail, les prix à la production aux Etats-Unis ont augmenté de 0,3 % en données brutes en décembre et de 0,4 % hors alimentation, énergie et négoce.

L'indice d'activité manufacturière 'Empire State' de la Fed de New York s'inscrit en baisse de 1,4 point ce mois-ci pour s'établir à +3,5, alors que le consensus des économistes anticipait un recul un peu moins fort.

Enfin, les ventes de détail aux États-Unis ont diminué de 0,7% le mois dernier, selon le Département du Commerce, là où le consensus de marché anticipait une diminution bien moindre.

A Paris, Total indique que sa marge sur coûts variables, raffinage Europe (marge de raffinage), a augmenté à 4,6 dollars par tonne au quatrième trimestre 2020, contre -2,7 dollars au trimestre précédent et 30,2 dollars un an auparavant.

Bouygues Telecom indique viser pour 2026 un chiffre d'affaires services supérieur à sept milliards d'euros, un EBITDA après loyer d'environ 2,5 milliards (marge d'environ 35%) et un cash-flow libre d'environ 600 millions.

Valeo a enregistré une croissance de 5,3 %, à périmètre et taux de change constants au 4e trimestre de son chiffre d'affaires première monte qui a atteint 4,2 milliards d'euros pour un chiffre d'affaires total de 5,0 milliards d'euros. Le groupe annonce que la marge d'Ebitda sera supérieure à 13,5 % du chiffre d'affaires au second semestre 2020. Valeo aura généré un cash flow libre positif, supérieur à 275 millions d'euros sur l'ensemble de l'année.

Valeurs associées

Euronext Paris +2.08%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer