Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : teste 4.978, Nasdaq à +1,4% avec Apple/amazon +3,5%
Cercle Finance12/10/2020 à 16:38

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris ralentit un peu la cadence depuis 15H: le CAC40 voit ses gains ramenés de +1% vers +0,6% (à 4.975).

Mais la tradition de la 'hausse du lundi' (quasi systématique depuis le 15 mai) est respectée.

Après un gain hebdo qui s'était établi à +2,5%, l'indice CAC40 a bien refermé d'entrée de jeu le 'gap' des 4.978 points, et il a refranchi dans la foulée la résistance majeure des 4.985 points... tout l'enjeu étant de parvenir à s'y maintenir d'ici 17H35.

Un bel algo funiculaire s'est enclenché vers 11H et a propulsé le CAC40 de 4.955 vers 4.995: il a répercuté la progression des 'futures' en préouverture à Wall Street, notamment la hausse potentielle de +2% du Nasdaq.

Après 1 heure de cotations, les scores ne sont pas aussi spectaculaires puisque le Nasdaq se contente de +1,4%. Par ailleurs, le S&P500 gagne +1%, dopé lui aussi par des gains des 3,5% sur Apple (en amont de la présentation d'i-Phone-12) et sur Amazon (à la veille d'une grande journée de 'promos' en ligne, un mois avant Thanksgiving).

Les indices US avaient gagné +3,5% la semaine dernière (+4,5% pour le Nasdaq), portés par les espoirs de l'adoption d'un 'stimulus package' de 1.800Mds$, que les parlementaires Républicains bloquent depuis fin août).

Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, et Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, ont prévu de se rencontrer cette semaine afin de s'entendre sur la mise en oeuvre d'un 'Relief plan' que la FED juge indispensable.

Ce montant constituerait un parfait compromis entre les 1.000 milliards de dollars envisagés du côté Républicain et les 2.600 milliards de dollars espérés côté Démocrate.

La saison des résultats commence cette semaine à New York avec les comptes de JPMorgan Chase et Citigroup, qui seront dévoilés demain avant l'ouverture des marchés américains.

Les investisseurs s'attendent à un petit rayon de soleil au niveau des publications trimestrielles, après plusieurs mois caractérisés par les effets de la crise sanitaire.

'Dans notre scénario de base (60% de probabilité), la reprise économique serait appelée à ralentir dans les mois qui viennent, mais à se poursuivre en 2021', souligne Thomas Harr, l'économiste vedette de Danske Bank.

'Dans le cadre de ce scénario, nous sommes positifs sur les marchés d'actions et nous attendons à ce que la saison des résultats de troisième trimestre surprenne favorablement', explique le stratège.

Se profile également, jeudi, un Conseil européen extraordinaire qui pourrait constituer la dernière chance en vue de conclure un accord de libre-échange avant la date fatidique du 31 décembre.

A noter qu'aucune statistique de premier plan ne figure à l'agenda aujourd'hui.

Le pétrole se singularise par une chute de -3,3% sur le NYMEX (malgré le passage du cyclone 'Delta') qui contraste avec l'optimisme de Wall Street: le baril chute alors qu'une grève va cesser en Norvège (un quart des 1.6Mns barils/jour auraient pu manquer).

Du coté des valeurs, Sté Générale gagne +2,7%, dopé par une 'reco' positive de Jefferies. Teleperformance et Bouygues gagnent également autour de +2,5 et +2% respectivement.

Veolia a annoncé vendredi soir vouloir faire appel de la décision du Juge des référés du Tribunal judiciaire de Paris. Le groupe indique que cette décision, qui ne remet pas en cause la propriété des actions acquises par Veolia le 6 octobre dernier, n'a pas de fondement juridique.

Airbus (-0,5%) a annoncé avoir livré 57 avions commerciaux en septembre 2020, contre 71 un an plus tôt. L'avionneur présente aussi les chiffres de ventes des mois passés : 14 livraisons en avril, 24 en mai, 36 en juin, 49 en juillet et 39 en août.

Atos a finalisé l'acquisition de Paladion, un fournisseur mondial de services de sécurité gérés. Basé à Reston, dans l'Etat américain de Virginie, Paladion apporte au groupe 800 employés et experts en cybersécurité.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.83%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer