Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : termine en dessous des 5810, le Dow Jones résiste
Cercle Finance02/03/2021 à 17:46

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris termine en dessous des 5.810 (et l'Euro-Stoxx50 au-delà des 3.710) après la publication des chiffres mensuels de l'inflation en zone euro, tandis que Wall Street ne recède que quelques fractions après le feu d'artifice haussier de la veille (le S&P500 consolide de -0,7% après +2,5% lundi, le Nasdaq s'effrite de -1% après +3,5%, meilleure séance depuis le 5 juin 2020). Le Dow Jones résiste avec un repli de 0,3% en début de séance.

L'indice CAC 40 progresse de +0,29% vers 5.809 points (nouveau zénith annuel inscrit au-delà de 5.835) et porte son avance à près de 2% pour ce début de mois de mars (après une hausse de +1,5% hier), à la faveur d'une détente sur le marché obligataire qui se confirme après la publication du taux d'inflation annuel de la zone euro.

Il est estimé à 0,9% en février 2021, un niveau stable par rapport à janvier, selon l'estimation rapide d'Eurostat (l'office statistique de l'Union européenne) et ne connait donc pas le genre d'accélération observé aux Etats Unis depuis 2 mois et qui avait mis les marchés obligataires en émoi.

Dans le détail, toujours selon Eurostat, l'alimentation, alcool et tabac devrait connaître le taux annuel le plus élevé en février (1,4%), suivie des services (1,2%), des biens industriels hors énergie (1,0%) et de l'énergie (-1,7%).

Au mois de janvier, l'inflation avait fortement rebondi (+1,4%) pour des raisons beaucoup plus 'mécaniques' que structurelles, du fait de l'augmentation de la TVA en Allemagne, mais aussi en raison de la remontée des prix de l'essence, qui s'est poursuivie le mois dernier.

Les économistes préviennent que des effets de base vont continuer de pousser l'inflation vers le haut dans les prochains mois, mais jugent que les marchés n'ont nulle raison de s'en inquiéter.

'Tout porte à croire que le thème de l'inflation (va animer) les marchés dans les semaines et les mois qui viennent, réclamant en conséquence des stratégies d'investissement plus subtiles que celles qui prévalaient jusqu'ici', indique-t-on chez Fidelity.

Concernant la gestion du risque inflationniste, Fabio Panetta (banque centrale d'Italie) a dévoilé la 'ligne' qui sera poursuivie par la BCE: elle accélérera au besoin le rythme de ses achats d'actifs dans le cadre de son PEPP pour réguler la courbe des taux.

L'accélération de janvier février sera probablement temporaire tout comme l'avait été le basculement de l'inflation en territoire négatif fin 2020, la hausse actuelle des prix ne devrait constituer qu'une 'bosse' dans la courbe qui devrait demeurer sous 2% moyen terme.

Sur le front des changes, la séance s'avère calme avec un Euro en léger repli face au Dollar (1,2070, soit -0,1%), les taux restent sages avec une OAT à -0,870% (+1Pt symbolique par rapport à lundi), même scénario sur les Bunds à -0,326%.

Du coté des valeurs, Danone (-2%) annonce que son conseil d'administration a décidé de dissocier prochainement les fonctions de présidence et de direction générale, dissociation qui sera effective à la prise de fonction d'un directeur général dont le processus de sélection est lancé.

C'est BNP-Paribas qui sert de locomotive au CAC40 avec +2,5%, désormais à parité avec Vivendi.

Kering (+2,1%) a annoncé hier soir avoir investi dans Vestiaire Collective en prenant une participation d'environ 5% au sein de la plateforme de mode de seconde main. Le groupe de luxe français indique avoir participé, aux côtés de la société d'investissement américaine Tiger Global Management, à une levée de fonds de 178 millions d'euros (216 millions de dollars) menée par le site de commerce électronique.

Edenred publie au titre de 2020 un résultat net part du groupe en recul de 23,7% à 238 millions d'euros et un EBITDA en baisse de 13,2% à 580 millions (-4,6% en organique) pour un revenu total en retrait de 9,9% à 1,46 milliard d'euros (-2% en organique).

Valeurs associées

Euronext Paris +0.36%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer