Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

CAC40: tempère sa hausse dans le silage du Nasdaq
information fournie par Cercle Finance24/10/2022 à 17:13

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris tempère un peu son euphorie à 40Mn de la clôture alors que le Nasdaq s'enfonce de -1% dans le sillage des valeurs chinoises qui perdent en moyenne -12% à Wall Street.
Le CAC s'était enflammée en milieu de matinée passent d'une légère hausse de 0,2%, autour des 6050 points, à +2,2% à 6.170Pts... avant de retomber vers 6.125 (+1,5%).

Les marchés laissent de côté les piètres PMI européens publiés par S&P-Global pour se focaliser sur la nomination de Rishi Sunak à la succession de Liz Truss comme nouveau 1er ministre (Boris Johnson -le second challenger potentiel- ayant jeté l'éponge).
Rishi Sunak, c'est l'ex 'Chancellor' (battu par Liz Truss) favorable à l'orthodoxie budgétaire, par opposition aux stratégies de relance fiscale (que les marchés ont littéralement enterrées fin septembre).

Wall Street consolide (S&P500 inchangé) après une envolée de +2,5% vendredi, les indices US réalisant leur meilleure semaine boursière depuis fin juin.

Plus de la moitié de ces gains se sont matérialisés vendredi -journée des '3 sorcières' en fin de séance, alors que Mary Daly, patronne de la FED de San Francisco a restauré l'espoir du début d'un débat au sein de la FED sur un 'pivot', c'est à dire l'instauration d'une stratégie moins agressive sur les taux et d'une réactivité face à tout signe de ralentissement trop marqué de l'activité.
Le Nasdaq s'affiche en repli de -0,5% (notons l'effondrement de -17% d'Alibaba, Baidu, -19% pour JD.Com et -30% de Pinduoduo après l'intronisation de Xi-Jinping pour un 3ème mandat, ce qui occasionné un plongeon de -6,4% de Hong Kong, et -3,3% à Shanghai).
Le Dow Jones fait cavalier seul à la hausse et gagne 1% pour cette 1ère séance du terme de novembre et 1ère séance d'une semaine qui s'annonce parmi les plus chargées de la saison, avec les publications d'un tiers des composants du S&P500.

En effet, pas moins de 165 sociétés du S&P500 doivent divulguer leurs résultats trimestriels et l'apothéose surviendra mercredi et jeudi avec Apple, Alphabet (Google), Amazon, Meta ou encore Microsoft.
Ces annonces pourraient soit mettre en évidence les fondamentaux défavorables du secteur sur fond de ralentissement de l'activité économique, soit souligner leur bonne résistance et donc leur sous-valorisation boursière.

'Le rapport risque/rendement des actions technologiques s'est nettement amélioré suite aux fortes corrections du marché au cours des 18 derniers mois', estime ainsi selon Paul Wick, gérant du fonds Threadneedle Global Technology.

Au-delà des publications de résultats, le temps fort de la semaine sera la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), attendue jeudi.

Après avoir relevé ses taux directeurs de 125 points de base depuis le mois de juillet, l'institut basé à Francfort s'apprête à poursuivre son cycle de resserrement via une autre hausse de 75 points de base... mais certains experts s'attendent à un tour de vis de +100Pts.

'La BCE est monomaniaque et son discours est sans nuance: par crainte de voir déraper les anticipations d'inflation, il faut monter les taux directeurs à un rythme soutenu', rappellent les économistes d'Oddo BHF.

En attendant, les investisseurs ont pu prendre connaissance ce matin de l'indice PMI composite 'anticipé' de l'activité globale dans l'Eurozone (compilé par S&P-Global): il ressort en net recul à 47,1 contre 48,1, dans le sillage du PMI allemand qui chute vers 44,1, de plus en plus loin du seuil des 50.
Ce seuil technique est préservé in extrémis dans l'Hexagone avec un recul de 51,2 en septembre vers 50,0 en estimation flash pour octobre, signalant ainsi une stagnation de l'activité du secteur privé français en début de quatrième trimestre et affiche son plus faible niveau depuis mars 2021.

C'est de nouveau le secteur manufacturier qui a enregistré les plus faibles performances, sa production ayant diminué pour un cinquième mois consécutif, alors que la hausse de l'activité s'est poursuivie dans le secteur des services, bien qu'à un moindre rythme.

'Tandis que la très forte inflation érode le pouvoir d'achat des clients, que les coûts d'emprunt augmentent et que l'incertitude s'accroît, les perspectives s'assombrissent dans la deuxième plus grande économie de la zone euro', commente-t-on chez S&P Global.

Le bon côté des choses, c'est que cela occasionne une nette embellie en Europe avec des OAT refluant de 2,993% vers 2,87%, les Bunds se détendent de -10Pts de 2,44% vers 2,340%, les BTP italiens de -20Pts vers 4,604%.
Les marchés obligataires US se dégradent avec des T-Bonds US se tendant de 4,22% vers 4,27%.
A notre cette belle séance pour l'Euro qui gagne 0,3% vers 0,9880, malgré une forte baisse de la rémunération (-10Pts en moyenne).

Dans l'actualité des valeurs, réagissant à des rumeurs, Atos reconnait avoir été approché par plusieurs acteurs intéressés par une possible acquisition de son activité tech foundations, mais précise que 'l'hypothèse dans laquelle une telle marque d'intérêt aboutirait à une transaction est très incertaine'.

Sopra Steria annonce qu'Axway, dont il détient 32% du capital, a fait part de la signature d'un accord concernant la cession d'un produit ne faisant plus partie de sa stratégie poursuivie en vue de l'amélioration de sa performance opérationnelle.

Imerys annonce le lancement du projet Emili (Exploitation de MIca Lithinifère par Imerys), projet majeur d'exploitation de lithium sur son site de Beauvoir, dans le département de l'Allier, qui produit du kaolin pour la céramique depuis la fin du XIXe siècle.
Orpea a été suspendu de cotation à la demande de l'AMF, dans l'attente d'un communiqué du gérant d'EHPAD.

Enfin, Airbus annonce que son activité de connectivité HAPS (pour High Altitude Platform Station) a signé un partenariat stratégique avec Salam, une société saoudienne de télécommunications de premier plan, pour faire progresser le développement de réseaux privés et les services d'observation de la Terre à haute altitude depuis la stratosphère afin de desservir le Royaume d'Arabie saoudite.


Valeurs associées

Euronext Paris +0.94%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.