Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : surperforme nettement l'E-Stoxx50 et le Nasdaq (-1%).
Cercle Finance06/05/2021 à 16:42

(CercleFinance.com) - Après une nouvelle inversion de polarité à la Bourse de Paris ce matin, sitôt inscrit un nouveau record absolu vers 6.377/6.378, le CAC40 s'est mis à dériver latéralement entre -0,1 et -0,2% et les scores semblent figés depuis plus de 4 heures.

L'indice CAC 40 navigue entre 6.320 et 6.330 points et s'en tire bien mieux que l'Euro-Stoxx50 qui creuse ses pertes à -0,7% vers 3.975Pts, dans le sillage du S&P500 qui perd -0,5% et du Nasdaq qui lâche plus de 1% et aligne une 5ème séance de baisse consécutive.

Les volumes restent peu étoffés (2MdsE échangés seulement, c'est peut-être rassurant, il n'y a pas de vagues d'allègement sous les sommets) mais c'est un facteur qui ne manque pas d'intriguer les observateurs depuis quelques semaines.

Alors que le CAC affiche une hausse de plus de 14% depuis le début de l'année, les investisseurs pourraient en effet devenir plus prudents et être tentés de suivre le fameux adage 'sell in May and go away' (vendre en mai et s'en aller).

Un épisode de regain de tensions sur les taux dû à la résurgence des tensions inflationnistes est souvent cité comme l'élément le plus susceptible de déclencher un mouvement de prises de profits.

Mais les taux se détendent aujourd'hui, les T-Bonds affichant même -2Pts de base à 1,57%, niveau proche du plancher des 1,54% de mi-avril.

'Au cours des prochaines semaines, la dégradation perceptible de la situation sanitaire sur certains pays européens, ainsi que l'accélération à la hausse des taux souverains pourraient inquiéter les investisseurs et peser sur les marchés actions', avertit Gilles Guibout, le responsable des actions européennes chez AXA IM

'La situation apparaît (...) comme fragile, nous incitant à beaucoup de vigilance d'autant que la valorisation actuelle des marchés actions laisse peu de place à l'incertitude', ajoute le stratège d'AXA.

En Europe, la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, prévues à l'heure du déjeuner s'avère sans surprise: elle maintient son taux directeur à 0,1%, une décision prise à l'unanimité de ses membres.

L'institution a également décidé - par huit voix contre une - de maintenir son programme d'achat d'obligations d'Etat à 875 milliards de £ sterling, soit un total de 895 milliards en incluant les obligations d'entreprises non financières à note de crédit 'investissement'..

Compte tenu du taux élevé de vaccination de la population et de la réouverture progressive de l'économie, la BoE devrait réviser à la hausse ses perspectives d'activité, sans toutefois changer l'approche accommodante de sa politique.

Les ventes au détail ont progressé plus que prévu en mars dans la zone euro, une donnée qui montre que les consommateurs de la région continuent leurs achats malgré les mesures de restriction en cours.

Le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a augmenté de 2,7% par rapport au mois de février, selon des estimations publiées ce jeudi par Eurostat.

Côté changes, le Dollar faiblit assez nettement (de -0,4% vers 1,2060/E) alors que le rendement des T-Bonds se détend de -2,5Pts vers 1,5600%.

Du coté des valeurs, Société Générale (+5% et test des 25E) fait part d'un résultat net part du groupe sous-jacent à 1,3 milliard d'euros au titre des trois premiers mois de 2021, contre 98 millions un an auparavant, aidé par l'activité de trading actions et un coût net du risque sous-jacent divisé par 3.

Ajusté des éléments exceptionnels et de la linéarisation d'IFRIC 21, le PNB a grimpé de 25,2%, tiré en particulier par les activités banque de grande clientèle et solutions investisseurs, dont les revenus ont augmenté de 60,4%.

Air France-KLM (-2%) publie au titre du premier trimestre 2021 un résultat net de -1,48 milliard d'euros, en amélioration de 320 millions en comparaison annuelle, mais un résultat d'exploitation de -1,18 milliard, en dégradation de 364 millions. Le transporteur aérien a essuyé une perte d'EBITDA de 0,6 milliard d'euros.

Legrand (+3% et record absolu à 86E) indique relever ses objectifs 2021 et viser désormais une croissance organique annuelle de son chiffre d'affaires entre +4 et +7%, et une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions (à périmètre 2020) entre 19,6 et 20,4% du chiffre d'affaires. Sur le premier trimestre 2021, le résultat net part du groupe a augmenté de 36,4% à 228 millions d'euros.

Thales annonce un chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 de 3,92 milliards d'euros, en hausse de 0,5% (+1,9% à périmètre et taux de change constants), malgré un impact encore important de la crise sanitaire en aéronautique civile et en biométrie. Thales confirme l'ensemble de ses objectifs pour 2021, à savoir un ratio de book-to-bill supérieur à un, un chiffre d'affaires dans la fourchette de 17,1 à 17,9 milliards d'euros, et une marge d'EBIT entre 9,5% et 10%, en hausse de 150 à 200 points de base.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.83%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer