Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : sous 4.400, le krach du pétrole inquiète à jute titre
Cercle Finance21/04/2020 à 15:29

(Crédits photo :  - L. Grassin )

(Crédits photo : - L. Grassin )

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris accélère son repli (-3,3% vers 4.380Pts), subissant comme les autres places européennes (-3,4% en moyenne) l'impact de la dégringolade des prix du pétrole: le baril de Brent dégringole de -23% vers 20$ mais il a affiché jusqu'à -30% en matinée à 18,1$.

Le baril de WTI, qui avait atteint hier un anti-cours surréaliste de -40$ s'échange depuis ce matin entre -10 et -3$.

Le contrat juin se désintègre de -23,5% à 15,7$, le contrat juillet de -12% à 23,2$... ce sont des cours planchers plus revus depuis plus de 30 ans (1986).

Le 'krach' pétrolier de lundi s'explique par des facteurs essentiellement techniques : les détenteurs de contrats 'mai' sont en effet confrontés à l'expiration aujourd'hui de leur échéance alors que personne ne semble en mesure de prendre livraison du produit physique, puisque les capacités de stockage ont atteint leur niveau de saturation aux États-Unis (et si les cuves ne sont pas toutes remplies, les capacités de stockage ont été 'louées', donc se trouvent neutralisées... mais peuvent être remises à disposition du marché à un tarif prohibitif.

Autre motif d''inquiétude' (les guillemets s'imposent...), les rumeurs entourant l'état de santé du leader nord-coréen Kim Jong-un.

Sans oublier l'interdiction temporaire par le président américain Donald Trump de toute immigration aux États-Unis. De quoi inciter les marchés à faire une pause !

Sans immigration en effet, la Californie se retrouvera privée de main d'oeuvre pour exploiter les gigantesques champs de la plaine côtière sans lesquels les Etats Unis se retrouveront privés de tomate, salades, divers légumes frais, amendes, etc.

Sur le plan de la conjoncture, les investisseurs prendront connaissance un peu plus tard des ventes de logements anciens aux États-Unis.

En Europe, l'indice ZEW reflétant le sentiment des investisseurs allemands, dans un contexte marqué par la crise liée au Covid-19é a créé la surprise: il ressort en progression, à +28,2 alors que les économistes attendaient un score de l'ordre de -60 au titre du mois d'avril, après -49,5 en mars.

Dans l'actualité des valeurs, les pétrolières sont en queue de peloton au sein du CAC40 (Total -5%) et du SBF-120 (Technip-FMC -7%).

Danone affiche un chiffre d'affaires de 6.242 millions d'euros pour les trois premiers mois de 2020, en hausse de +1,7% en données publiées et de +3,7% en données comparables, intégrant des effets de stockage en mars en Europe et en Amérique du Nord.

Dans le cadre d'un accord de long-terme avec un leader du marché des semi-conducteurs, Air Liquide annonce qu'il va investir près de 200 millions d'euros dans la construction de capacités de production dans les parcs scientifiques de Tainan et Hsinchu, à Taiwan.

Le PER 2020 du titre s'établit à 23 fois avec un rendement de 2%, contre 24 fois pour Air Products et 28 fois pour Linde.

Le Groupe PSA (+1,3%) annonce un chiffre d'affaires de 15 179 ME au premier trimestre 2020 contre 17 976 ME au premier trimestre 2019. Le chiffre d'affaires de la division Automobile s'établit à 11 934 ME en baisse de 15,7% par rapport au premier trimestre 2019.

La Française des Jeux (FDJ +4,6%) annonce un chiffre d'affaires en baisse de 1% à 0,5 milliard d'euros au premier trimestre 2020, la bonne dynamique du début d'année ayant été stoppée par les premières conséquences de l'épidémie de Covid-19.

Valeurs associées

Euronext Paris -2.09%

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M2496916
    21 avril17:02

    le litre devrait déjà etre a 0,50cts

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer