1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CAC40: seconde séance de repli, W-Street chute après 4 stats
Cercle Finance14/03/2018 à 18:10

(CercleFinance.com) - Pas de miracle en fin se séance, la lourdeur l'emporte et le CAC40 finit en repli de passer -0,2%, vers 5.233 alors qu'il affichait plus de +0,5% (vers 5.270) en fin de matinée.

L'Euro-Stoxx50 cède également -0,2% (vers 3.390), dans le sillage de Milan qui plonge de -1%.

Wall Street porte sa part de responsabilité avec le Dow Jones qui lâche -1%, le S&P500 perd -0,5% et le Nasdaq -0,1%.

Les dégagements se sont accentués après la publication de plusieurs statistiques US : les stocks des entreprises augmentent de +0,6% et la FED d'Atlanta revoit drastiquement à la baisse son estimation de la croissance US au 1er trimestre 2018, de +2,5% à +1,9% (début mars) alors qu'elle avait prédit jusqu'à +3,8% il y a 1 mois.

L'indice des prix à la production (PPI) a progressé de +0,2% aux Etats-Unis le mois dernier (tout comme le CPI publié la veille), dépassant ainsi un consensus de +0,1%.

Selon les données du Département du Travail (BLS), l'inflation 'core' (hors alimentation, énergie et services commerciaux) a crû de 0,4% en rythme séquentiel en février, là où les économistes n'anticipaient que 0,2% en moyenne.

En rythme annuel, sur 12 mois, les prix producteurs ont augmenté de 2,8% en données brutes et de 2,7%.

Nouvelle déception du côté de la consommation : les ventes au détail aux Etats-Unis ont de nouveau reculé de 0,1% en séquentiel le mois dernier, selon le Département du Commerce, déjouant le consensus de +0,3% (après -0,3% en janvier, chiffre révisé à -0,1%).

Hors automobile, les ventes au détail américaines ont augmenté de 0,2% en février, contre +0,4% anticipé par le consensus, après une progression de 0,1% le mois précédent (chiffre révisé d'une stabilité annoncée initialement).

Les turbulences politiques à la Maison Blanche ont fini par avoir raison de la tendance haussière affichées au cours des 7 dernières séances après le limogeage du chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson.

Une semaine plus tôt, c'était Gary Cohn qui quittait l'équipe gouvernementale : c'est bien Larry Kudlow -largement pressenti- qui va le remplacer comme conseiller économique de Donald Trump.

Le dollar reprend +0,2% à 1,2370 après une intervention de Draghi qui plaide pour la poursuite des '3 P' (patience, persévérance, prudence) et ne décèle pas de surchauffe inflationniste par les salaires.

Sur le front microéconomique, nouveau recul de Casino (-3,3%) et nouveau plancher long terme intraday (à 40E), Carrefour contaminé, repli de -1,5%.

Air France '+1,3%) propose des ajustements de salaires pour compenser une baisse du pouvoir d'achat de certains salariés et tenter de désamorcer une grève annoncée pour le 23 mars

DBV Technologies lâche environ 2% sur fond de creusement de la perte nette en 2017 à 147,7 millions d'euros, contre 114,5 millions un an auparavant. La trésorerie a en outre nettement diminué, passant de 256,5 à 137,9 millions d'euros.

Haulotte Group décroche de son côté de -6,8% après l'annonce hier soir d'un recul du bénéfice net l'an passé.

Genfit lâche -6,6% après avoir annoncé une perte nette de 58,6MnsE (33,7 millions en 2017) pour une trésorerie de 273,8MnsE à fin décembre 2017.

L'action Altice prend en revanche 1% alors que selon l'agence de presse Bloomberg la branche européenne du groupe télécoms de Patrick Drahi aurait reçu plusieurs marques d'intérêt pour ses 'mâts télécoms', suivant une valeur qui pourrait avoisiner les 3 milliards d'euros.

Valeurs associées

+0.20%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer