Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : s'alourdit dans sillage W-Street, Hermès au firmament
Cercle Finance22/10/2020 à 16:41

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris qui avait rouvert en net repli, est repassée dans le vert dès l'heure du déjeuner et s'est maintenue au-dessus des 4.850 avant de voir fondre ses gains depuis 14H00.

Le CAC40 recommence à glisser (-0,5%) car Wall Street fait preuve de lourdeur avec -0,3% pour le Dow Jones et le S&P500, puis -0,6% sur le Nasdaq (même score de -0,6% sur l'E-Stoxx50).

Le scénario du jour semble dicté par les 'algos' puisque le CAC40 est venu tester -presque au point près- le support des 4.780 avant de grimper en ligne droite (algo 'funiculaire') jusque vers 4.870, c'est à dire le niveau médian entre 4.980 et 4.730 (les extrêmes observés depuis le 21 septembre).

A Wall Street plus personne ne prend d'initiatives en l'absence d'évolution dans les négociations sur la mise en place d'un nouveau plan de relance à Washington.

Il semblerait que les discussions soient appelées à se poursuivre jusqu'à samedi... et peut-être même jusqu'à la veille des élections, selon Nancy Pelosi, celle-là même qui avait fixé un ultimatum au soir du 20 octobre (si pas d'accord, arrêt des négociations jusqu'après les élections).

Les intervenants de marché ont pris connaissance aujourd'hui aux Etats-Unis des inscriptions aux allocations chômage : elles ont diminué de -55.000 à 787.000 la semaine dernière, selon le Département du Travail, par rapport aux 842.000 de la semaine précédente (chiffre révisé d'une estimation initiale qui était de 898.000).

Les indicateurs avancés du Conference Board ressortent supérieurs aux anticipations avec +0,7% au lieu de +0,6% attendu.

La véritable surprise du jour provient des reventes de logements anciens qui explosent aux Etats Unis de +9,4%, à 6,54 millions de transactions.

Le prix médian des maisons grimpe à 311.800$, la hausse atteint +14,8% sur 12 mois, avec des disparités notables entre l'ouest (Californie, Oregon) qui connait des hausses de +16,2% et le centre où les prix affichent +7%.

Hier, le point d'orgue de la journée avait été la publication, après la clôture des marchés américains, des résultats trimestriels de Tesla.

Le constructeur de véhicules électriques californien n'a pas déçu en dévoilant un bénéfice par titre de 0,76 dollar contre 0,57 dollar attendu pour un chiffre d'affaire de 8,8 milliards de dollars, contre 8,4 attendus.

Le groupe a maintenu sa prévision de ventes à 500.000 véhicules pour l'ensemble de l'exercice 2020, ce qui lui valait une progression de plus de 3% dans les échanges d'après-Bourse, mais le titre ne progresse que de +1% ce jeudi.

Du coté des valeurs à Paris, Pernod Ricard (+4%) reste leader: Pernod Ricard dévoile un chiffre d'affaires de 2.236 millions d'euros au titre de son premier trimestre 2020-21, en décroissance faciale de 10% en raison d'un effet de change négatif sur la période, et en décroissance interne de 6%.

Schneider (+1,8%) a annoncé un chiffre d'affaires de 6 458 millions d'euros au troisième trimestre 2020, en hausse organique de +1,3 % et une baisse de -2,8 % en croissance publiée.

Hermès (+2%) a pulvérisé ce midi un nouveau record absolu au-delà des 824,5E (soit 86,7MdsE de capitalisation) et creuse l'écart (20%) par rapport à l'ex-N°1 du CAC40 qui recule de -2% et ne 'pèse' plus que 72MdsE.

Hermès International affiche pourtant un chiffre d'affaires en baisse de 14% à taux de change courants et à taux de change constants, soit 4.288MdsE sur les neuf premiers mois de 2020, avec toutefois un retour à la croissance prévu au troisième trimestre.

Thales (-2%) a publié ce matin son CA au 30 septembre 2020. Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe enregistre un CA de 11,7 milliards d'euros, en recul de 5,6% (-10,5% à périmètre et taux de change constants).

Dassault Systèmes publie au titre du troisième trimestre 2020 un BNPA non-IFRS de 0,80 euro, en croissance de 8% à taux de changes constants, ainsi qu'une marge opérationnelle non-IFRS de 28,2%, en retrait de 2,1 points en comparaison annuelle.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.22%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer