Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : reste figé vers 6.265, malgré des stats US 'bullish'
Cercle Finance27/04/2021 à 16:49

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris (0,2%) efface une partie de ses maigres gains de la veille (+0,3%) dans des échanges indigents (tout juste 1,6MdsE échangés en 7 heures) : le CAC est littéralement enfermé dans la zone de 6.260/6270Pts depuis 11H45.

L'Euro-Stoxx50 recule de -0,3% vers 4.008Pts, dans le sillage de Francfort (-0,4%) et d'Amsterdam (-0,7%).

A la veille des annonces de politique monétaire de la Fed, les investisseurs semblent jouer la carte de la prudence: Wall Street a rouvert quasi inchangé et s'effrite maintenant de -0,2% (S&P500) à -0,4% (Nasdaq).

Les indices US ne réagissent même pas à ce chiffre spectaculaire publié à 16H: l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board fait un bond de plus de 12Pts, de 109 vers 121,7 (une des plus fortes accélérations haussières de l'histoire d'un mois sur l'autre).

Une heure auparavant, l'indice Case Shiller de l'activité immobilière était ressorti à +12% (contre +11,7% anticipé).

La Réserve fédérale entame aujourd'hui deux jours de débats stratégiques à l'issue desquels l'institution devrait opter pour un 'statu quo'.

Economistes et investisseurs s'attendent à ce que la Fed attende la fin d'année avant de réévaluer ses rachats d'actifs, mais ils resteront toutefois attentifs, demain, au discours de son président Jerome Powell.

Le rythme des publications trimestrielles va par ailleurs nettement s'accélérer au cours des journées à venir.

En Europe, des poids-lourds de la trempe d'ABB, bp, HSBC, Novartis ou UBS ont dévoilé leurs résultats ce matin.

Aux Etats-Unis, la journée sera marquée par un nombre tout aussi important d'annonces, dont celles de 3M, GE, Eli Lilly et UPS avant la présentation, ce soir, des comptes des géants technologiques Alphabet et Microsoft.

Hier soir, Tesla a fait état d'un nouveau trimestre bénéficiaire, porté davantage par les profits sur le bitcoin (101Mns de $) et les ventes de 'crédits carbone' que par ses ventes d'automobiles, qui ont atteint 10,4 milliards de dollars contre 10,3 milliards attendus (le titre perd 3% cet après-midi).

De ce côté-ci de l'Atlantique, le chômage ressort en légère baisse de -0,3% au 1er trimestre 2021 : en France métropolitaine, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C) s'établit à 5.716.900, dont 3.560.600 personnes sans emploi (catégorie A).

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A baisse de 0,3% (12.200) tandis que le nombre de personnes exerçant une activité réduite (catégorie B et C) augmente. Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C reste stable (+4.700).

En France (y compris les départements-régions d'outre-mer, hors Mayotte), le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 0,4% à 3.800.700 pour la catégorie A et se montre stable à 6.012.600 Pour les catégories A, B, C.

Du côté des valeurs, EDF signe actuellement la plus forte hausse du SBF120 (+5,5%), devant Alten avec +5,2% : Invest Securities a d'ailleurs intégré le titre à sa 'Sélection Invest Securities', tout en réaffirmant sa recommandation 'achat' et en relevant son objectif de cours de 110 à 128 euros, mettant en avant une 'inflexion spectaculaire de la dynamique d'activité'.

En revanche, bioMérieux lâche près de 7% après avoir révisé à la baisse son objectif de croissance annuelle. Dans un contexte très incertain et une évolution contrastée de la pandémie, la croissance organique des ventes pour l'année 2021 n'est plus attendue que de neutre à autour de 5%. L'objectif annuel de résultat courant contributif est toutefois maintenu.

De son côté, Schneider Electric indique aujourd'hui relever ses prévisions pour l'année 2021, anticipant désormais une croissance organique de l'EBITA ajusté comprise entre +14 et +20%. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 s'élève à 6,53 milliards d'euros, soit une hausse organique de +13,5%, soutenue par ses deux activités gestion de l'énergie (+13,7%) et automatismes industriels (+12,9%).

Enfin, hier soir, Michelin (-1,6%) a annoncé des ventes de 5,4 MdsE au titre du 1er trimestre, soit une progression de 2,3% à parités courantes (ou +8,3% à iso parité), une activité portée par le dynamisme du secteur automobile (+3,7%) et du transport routier (+2,1%).

Valeurs associées

Euronext Paris +0.83%
NEXC +7.01%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer