Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : replonge sous 4.400 avec pétrolières et aéronautique
Cercle Finance04/05/2020 à 15:07

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris efface en 2 séances la totalité des gains engrangés depuis le 24 avril et entame le mois de mai sur un trou d'air de -3,5 à -4% (le CAC40 retombe sous 4.390).

Les places européennes (-3,6% sur l'E-Stoxx50 vers 2.825) sont affectés comme les marchés asiatiques (-4% à Hong Kong) et Wall Street (-3% vendredi) par un regain de tension entre les États-Unis et la Chine puis par la publication d'indices PMI manufacturiers en baisse historique partout dans le monde.

Cette soudaine correction est 'une séquence de consolidation qui se devra d'être brève afin de ne pas alimenter un nouveau scénario négatif de retournement', analysent les équipes de Kiplink.

Donald Trump a assuré jeudi détenir des preuves selon lesquelles le Covid-19 proviendrait du laboratoire de virologie P4 de Wuhan, alimentant encore un peu plus les tensions déjà vives entre Washington et Pékin. Le président américain en a profité pour repasser à l'offensive sur le plan commercial en brandissant la menace de nouvelles surtaxes contre les produits chinois.

Résultat ? Les investisseurs sont d'autant moins enclins à poursuivre leurs achats après le rebond du mois d'avril que les indices PMI manufacturiers du mois écoulé sont catastrophiques.

Se repliant de 43,2 en mars à 31,5 en avril, l'indice PMI IHS Markit de l'industrie manufacturière en France signale en effet la plus forte détérioration de la conjoncture dans le secteur manufacturier depuis le lancement de l'enquête, il y a plus de vingt-deux ans. Cette chute historique reflète notamment une contraction sans précédent de la production manufacturière française : de nombreuses usines ont en effet dû fermer afin de limiter la propagation de l'épidémie de coronavirus.

La meilleure illustration nous est fournie par l'effondrement de -88,8% des ventes de voitures particulières neuves en avril 2020 avec à peine 21.000 immatriculations en données brutes et à nombre de jours ouvrés identique par rapport à avril 2019 (21 jours en avril 2020 et 21 jours en avril 2019).

Sur les quatre premiers mois de l'année 2020, on compte 385.676 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves est en baisse de 48,0% en données brutes et de 48,6% à nombre de jours ouvrés comparable par rapport à la même période de 2019 (85 jours sur les 4 premiers mois de 2020 et 84 jours sur la même période de 2019).

Dans l'Euro-zone, l'indice PMI final IHS Markit pour l'industrie manufacturière s'est établi à 33,4 en avril, se repliant ainsi fortement par rapport à mars (44,5) et s'inscrivant en dessous de sa dernière estimation flash. Il affiche ainsi son plus faible niveau depuis le lancement de l'enquête en juin 1997, éclipsant ses précédents records établis au cours de la crise financière mondiale de 2009 et indiquant une dégradation considérable de la conjoncture au début du deuxième trimestre.

En Italie, le PMI manufacturier s'établit à 31,1 contre 40,3 en avril.

Dans l'actualité des valeurs, les pétrolières sont à la peine ce lundi alors que le 'WTI' rechute de -8%: Technip-FMC décroche de -8%, Total de -7,5% (à la veille de ses trimestriels).

ADP (-5,3%) chute alors que l'aéroport d'Orly pourrait rester fermé jusqu'à l'automne, indique ce matin le journal Les Echos. Roissy CDG devrait prendre en charge tout le trafic estival en raison de la reprise progressive mais lente du trafic aérien... avec seulement 2 aérogares opérationnels sur 8 durant l'été.

La Commission européenne a autorisé une mesure d'aide française d'un montant de 7 milliards d'euros consistant en une garantie d'État pour des prêts et en un prêt d'actionnaire en faveur d'Air France. Cette aide permet de fournir à l'entreprise un soutien de trésorerie urgent dans le contexte de la pandémie de coronavirus.

DBV Technologies (-8%), société biopharmaceutique au stade clinique, fait part d'une position de trésorerie et d'équivalents de trésorerie de 262,4 millions d'euros au 31 mars 2020, comparée à 172 millions d'euros au 31 décembre 2019.

Valeurs associées

Euronext Paris +2.10%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer