Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : renoue avec 6.270, le luxe se distingue de nouveau
Cercle Finance22/04/2021 à 18:02

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,9%) clôture près des plus hauts du jour, vers 6.267, après 8 heures de stagnation au sein d'un étroit corridor 6.250/6.266 avec une volatilité quasi nulle et dans des volumes qui redeviennent modestes (à peine plus de 3,2MdsE).

L'Euro-Stoxx50 affiche de nouveau un score supérieur à 4.000Pts avec +0,96% à 4.014.

Les marchés asiatiques avaient donné le ton (haussier) tôt ce matin avec notamment +2,37% sur le Nikkei, +0,7% en Australie et +0,5% à Hong Kong.

Cette séance s'annonçait chargée avec une nouvelle salve de chiffres US (chômage hebdo, ventes de logements anciens, indicateurs avancés), de résultats trimestriels et la réunion de la Banque centrale européenne (BCE).

Son communiqué publié ce midi ne comportait aucun changement majeur: la conférence de presse de Christine Lagarde (et la séance de questions/réponses) ne comportait pas davantage de 'surprise' la BCE va continuer d'accélérer ses rachats d'actifs dans le cadre du PEPP (Pandemic Emergency Purchase Program d'un montant de 1.850MdsE) au cours des prochains mois, à un rythme bien plus soutenu qu'au début du 1er trimestre, et probablement jusqu'à fin mars prochain, sachant qu'aucune date ou aucun calendrier de réduction du PEPP ('tapering') n'a été discuté au sein de la BCE (un retour aux niveau de PIB pré-pandémie n'est pas attendu avant le second semestre 2022).

Les dernières statistiques confirment que l'activité économique s'est contractée au 1er trimestre en Europe et devrait se redresser au 2ème.

Aux Etats Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont de nouveau reculé des près de -40.000, à 547.000, ce qui est bien mieux que les 610.000 anticipés.

Autre bonne surprise, l'indice des indicateurs avancés (LEI) aux Etats-Unis a augmenté de 1,3% en mars (contre 0,6% attendu), à 111.6, après une baisse de 0,1% (chiffre révisé par rapport à +0,2%) en février et une hausse de 0,5% en janvier, annonce aujourd'hui l'organisation patronale Conference Board.

'Le Conference Board prévoit désormais que la croissance du LEI puisse atteindre 6% d'une année sur l'autre ', souligne Ataman Ozyildirim.

Les ventes dans l'immobilier ancien ont baissé de -3,7% (à 6,01Mns en rythme annuel) aux Etats-Unis au mois de mars, selon les chiffres publiés jeudi par la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR): ce n'est pas un signe de ralentissement de la demande mais la conséquence d'une pénurie de biens.

Mais les ventes de logements existants réaccélèrent en mars avec un bond de 12,3% par rapport à février.

La NAR fait par ailleurs remarquer que le prix médian des maisons anciennes a grimpé de 17,2% le mois dernier (en rythme annuel), soit une hausse record, pour atteindre un plus haut historique de 329.100 dollars (contre 325.00$ au sommet de la bulle immobilière début 2006).

Signe de la grande fermeté du marché, toutes les régions ont signé des taux de croissance à deux chiffres, précise l'organisation dans son communiqué.

Ces chiffres ont cependant peu d'impact sur les indices US qui demeurent légèrement baissiers avec des écarts voisins de -0,1 à -0,2%, sauf le Nasdaq quasi à l'équilibre.

Les investisseurs sont également confrontés à une avalanche de résultats de sociétés, en espérant prendre connaissance de bonnes nouvelles susceptibles de faire monter les cours.

Hermès, Pernod Ricard, Orange et Renault ont dévoilé leurs chiffres de premier trimestre en début de matinée.

D'autres poids-lourds de la trempe d'AT&T, American Airlines et SAP ont publié leurs résultats dans le courant de la journée.

Sur le front du pétrole, le WTI (-0,5% vers 60,7$) aligne une nouvelle séance de repli mais réduit ses pertes cet après-midi (3ème jour de repli, sur la crainte de voir l'Inde confiner une partie de son économie).

Sur le marché des changes, l'euro se replie légèrement, vers 1,2020/$.

A Paris, Worldline domine le classement avec +6,4%, loin devant ST-Micro (+3,5% dans le sillage du Nasdaq et des semiconducteurs).

A noter qu'avec un gain de +2% à 1.047,5E, Hermès devient la 3ème capitalisation françaises, derrière LVMH et L'Oréal, et loin devant Total ou Sanofi.

Hermès a annoncé ce matin un chiffre d'affaires consolidé de 2.084 ME au premier trimestre 2021 (+44 % à taux de change constants et +38 % à taux de change courants). Le groupe a profité des performances de l'Asie et du Japon, de la reprise de l'Amérique et à la bonne résistance de l'Europe. La croissance en données comparables par rapport au premier trimestre 2019 est de 33 %.

Renault dévoile un chiffre d'affaires de 10 015 millions d'euros (-1,1 %) au 1er trimestre 2021. A taux de change et périmètre constants, le chiffre d'affaires aurait été en hausse de 4,4 %.

Le chiffre d'affaires d'Orange est en croissance de +0,5% à 10 315 ME au 1er trimestre 2021. ' Il a profité du rebond des ventes d'équipements et à l'excellente performance des services fixes haut débit et IT et intégration ' indique le groupe... mais les résultats de la filiale espagnole sont jugés décevants.

Le chiffre d'affaires de Pernod Ricard s'élève à 6 941 ME pour les 9 premiers mois de l'exercice 2020/21, en hausse interne de +1,7%. Le chiffre d'affaires pour le 3ème trimestre de l'exercice 2020/21 s'inscrit à 1 955 ME, en croissance interne de +19,1% (+12,6% en facial).

Rémy Cointreau publie également de bons chiffres en Chine et en Inde et inscrit un nouveau record absolu à 174E.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer