Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

CAC40 : rassuré par Lagarde, les taux se détendent fortement
information fournie par Cercle Finance09/09/2021 à 17:59

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris accélère en termine sur un gain de +0,24% à 6.685 et ne parvient pas à accrocher les 6.700 (dépassé brièvement vers 16H30/16H45), dans un volume toujours estival de moins de 3MdsE.

Les investisseurs apprécient l'annonce d'une réduction (ou plutôt un 'recalibrage', pas un 'tapering', c'est un terme trop brutal) à petit pas du PEPP (qui expire en mars 2022).

Il serait question d'une réduction de 10 à 15MdsE/mois, mais la BCE annonce la poursuite du rachat des instruments arrivant à échéance.

Le maintien ou non du TLTRO sera discuté en décembre (il serait surprenant qu'il soit suspendu car les marchés comptent beaucoup dessus depuis 2015).

La BCE maintient que l'inflation est et restera 'transitoire' et devrait revenir sous l'objectif des 2%, bien qu'étant revue à la hausse pour 2022 et 2023.

En ce qui concerne 2021, l'inflation est revue à +2,2% contre +1,9% il y a 3 mois... avant retour graduel sous les 2%, mais au-dessus des 1,3% évoqués précédemment, autour de 1,5%.

La BCE continuera d'assurer une grande liquidité des marchés et de soutenir la croissance jusqu'à ce que l'emploi retrouve ses niveaux de fin 2019.

En ce qui concerne l'activité, elle devrait avoir retrouvé son niveau pré-pandémie d'ici fin 2021.

La BCE restera également bien présente tant que le Covid demeurera une menace.

Malgré la tendance positive de Wall Street (+0,1% pour le S&P500 et le Dow Jones), l'Euro-Stoxx50 finit inchangé à 4.177 après avoir avancé de plus de 0,4% vers 4.195 à 1 heure de la clôture (il perdait 0,3% avant le communiqué de la BCE annonçant le maintien sans surprise du taux directeur à zéro).

Soulagement également du côté de l'obligataire avec des OAT qui effacent -5Pts à -0,036%, les Bunds se détendent de -5Pts à -0,36%, les BTP italiens de -8Pts à 0,672%, les Bonos de -6Pts à 0,305%, le '10 ans' grec de -4,5Pts.

Vu les atermoiements des indices boursiers européens depuis quelques semaines, il est probable que les marchés aient déjà largement anticipé les annonces de la BCE : il va donc falloir guetter un catalyseur pour espérer retrouver une dynamique directionnelle.

La conférence de presse de Christine Lagarde éteint manifestement le risque d'une correction court terme pour motif 'monétaire'.

Vu le contexte 'banque centrale', le chiffre du chômage hebdo aux Etats Unis passe inaperçu : les inscriptions aux allocations chômage ont à nouveau diminué de -35.000 la semaine du 30 août aux Etats-Unis pour s'établir à 310 000, ce qui constitue le plus faible niveau enregistré depuis mars 2020, souligne le département du travail états-unien.

La moyenne mobile sur quatre semaines est elle-aussi en recul et s'établit à 339.500, soit une baisse de 16.750 par rapport au niveau enregistré la semaine précédente. Là encore, ce faible niveau constitue une première depuis mars 2020.

Enfin, lors de la semaine du 23 août, le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est établi à 2.783 000, en recul de 22.000 par rapport au niveau révisé de la semaine précédente - une fois de plus, il s'agit du plus bas niveau enregistré depuis mars 2020, indique le rapport.

Dans l'actualité des valeurs tricolores, Safran domine largement le CAC40 avec +3,2% (note positive de JP-Morgan), loin devant LVMH avec +1,5% et Airbus avec +1,3%.

Alstom reste très lourd avec -2,2%... de même qu'Atos avec -3,1% (les 2 titres pourraient quitter le CAC40 d'ici 10 jours ou lors d'un prochain remaniement de l'indice).

Iliad indique que Xavier Niel détient désormais 84,13% du capital.

Sanofi annonce que l'essai PEGASUS de phase III évaluant le rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus, une maladie de la peau auto-immune rare, n'a pas atteint son critère d'évaluation principal, ni ses critères secondaires.

Somfy publie un résultat net de l'ensemble consolidé record au titre du premier semestre 2021, en croissance de 126,7% à 183,4 millions d'euros, et une marge opérationnelle courante en amélioration de 860 points de base à 26,6% du chiffre d'affaires.

Colas a remporté deux contrats avec la RATP pour le projet de construction de l'extension du tramway T3 sur une longueur de 3,2 km entre le terminus actuel de la porte d'Asnières et la porte Dauphine.

Chargeur, dopé par une hausse de 14% de son C.A s'envole de +12%.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.63%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.