Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 :ralentit un peu mais tient les 4900, bancaires bullish
Cercle Finance06/10/2020 à 16:34

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+0,7%) ralentit un peu la cadence depuis 15H (le CAC grimpait de +1,1% vers 4.925 après 3 heures de hausse funiculaire) alors que Wall Street a rouvert sur des gains modérés: +0,3% pour le Dow Jones, quasi stabilité du Nasdaq, +0,1% sur le S&P500.

Le CAC40 a refranchi les 4.900 dans le sillage des valeurs bancaires qui prennent leur revanche sur les 'technos' et le luxe, avec Sté Générale +7%, BNP-Paribas +5%, Crédit Agricole +4,5%.

Même en hausse de +0,7% cet après-midi, les places européennes ne profitent que partiellement de la forte hausse des marchés américains (+2% en moyenne lundi soir) survenue suite à l'annonce du retour de Donald Trump à la Maison Blanche.

'A moins d'un mois de l'élection présidentielle, Trump reste distancé par Joe Biden dans les enquêtes d'opinion au niveau national, dans les Etats charnière et aussi dans les prédictions de marchés', explique la banque danoise.

Mais son retour à la Maison Blanche écarte le risque d'une incapacité à gouverner et potentiellement d'un transfert de pouvoir et d'un report des élections.

Or les marchés ne semblent plus s'inquiéter d'une victoire démocrate, les mesures les plus 'extrêmes' de l'aile gauche ayant peu de chance de faire partie du programme de Joe Biden en cas de victoire, la priorité étant la relance de l'économie, ce qui devrait bénéficier indirectement à Wall Street.

'A court terme, l'élément déterminant pour un plus grand appétit pour le risque demeure la capacité des Démocrates et des Républicains à trouver un terrain d'entente concernant la mise en place d'un nouveau plan de relance', prévient Danske Bank.

Le premier chiffre US du jour est mauvais (mais les marchés s'en moquent) : le déficit commercial des États-Unis s'est encore creusé de -5,9% en août 2020, à -67,1 milliards de dollars selon le Département américain du Commerce, contre -63,4 milliards le mois précédent (nombre d'ailleurs révisé de -63,6 milliards en estimation initiale)... alors que le consensus de marché était de l'ordre de -66 milliards$.

Les exportations américaines n'ont augmenté que de 2,2%, une progression moindre que celle des importations (+3,2%).

Après son envolée de la veille (+6,2% sur le NYMEX), le WTI texan réaccélère cet après-midi (+3,9% vers 40,75$), après un petit temps de reprise de souffle vers 39,5$ ce matin: cela fait plus de 10% en 48H.

Sur les valeurs, c'est la revanche des délaissées : outre les valeurs bancaires, on retrouve Elior avec +12%, Elis +6,4%, Vallourec avec +5,5%, puis les foncières avec +2,5% en moyenne.

Veolia fait part de la décision d'Engie de répondre favorablement à son offre de rachat d'une participation de 29,9% dans Suez pour un prix de 18 euros par action, soit une prime de 75% par rapport au cours non-affecté du 30 juillet, payé immédiatement en numéraire.

Conformément aux engagements pris, il confirme son intention de déposer une offre publique d'acquisition volontaire sur le solde du capital de Suez afin de parachever le rapprochement des deux entreprises, offre qui sera au même prix que celui payé à Engie.

Suez juge cette opération menée 'd'une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières'.

Le groupe 'mettra en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour préserver les intérêts de toutes ses parties prenantes, notamment pour assurer un traitement égalitaire et juste de tous ses actionnaires, et éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait'.

Kering annonce la cession d'environ 5,9% du capital de Puma pour un montant total d'environ 655,6 millions d'euros, correspondant à un prix de 74,50 euros par action Puma.

Danone indique lancer la cession du solde de sa participation de 6,61% dans Yakult Honsha, un des leaders mondiaux des probiotiques, basé et coté au Japon, par le biais d'un processus de placement accéléré.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer