Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

CAC40: pullback après NFP US robuste, mais 9ème hausse hebdo
information fournie par Cercle Finance02/12/2022 à 15:15

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris qui évoluait à l'équilibre peu avant 14H30 (publication du rapport sur l'emploi aux Etats-Unis) a brusquement décroché de -0,5% vers 6.720 : le bilan hebdo demeure positif de +0,2% et le CAC40 bien parti pour aligner une 9ème semaine de hausse consécutive, ce qui constitue un record absolu depuis sa création en janvier 1988.

L'indice qui a flirté avec le seuil des 6.800 points hier matin peu après l'ouverture (niveau plus testé depuis le mois de février) n'accuse plus qu'un repli de 5,5% depuis le début de l'année.
Certains espèrent déjà une 10ème puis une 11ème semaine de hausse si jamais des signes d'apaisement se manifestaient côté Ukraine.
Rappel : l'Euro-Stoxx50 a gagné +11% en octobre puis 11% supplémentaire en novembre, ce qui constitue un record absolu sur ces 2 mois depuis qu'il est calculé.

Les déclarations accommodantes faites mercredi par Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine, ont reboosté Wall Street qui pourtant justifiait son rallye funiculaire depuis 8 semaines par cet espoir de voir la FED lever un peu le pied mi-décembre, ce qui est sans surprise confirmé par Jerome Powell.

La réaction des marchés aux chiffres de l'emploi est négative mais pas de nature à invalider la tendance haussière la plus 'persistante' -ou inexorable- de l'histoire.

Le Département du Travail a dévoilé un nombre de créations d'emplois légèrement supérieur aux 262.000 recensées en octobre : 263.000, c'est presque 100.000 de plus qu'anticipé.

Aucune preuve pour l'instant que le durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale commence à porter ses fruits en réduisant les tensions sur le marché du travail.
Le taux de chômage ressort inchangé à 3,7%, certains l'espéraient en hausse à 3,8%.
Les salaires horaires ont progressé de +0,6%, un chiffre 2 fois supérieur aux +0,3% anticipés : la spirale prix/salaires ne semble pas enrayée pour l'instant.

La pénurie de main d'oeuvre continue de pénaliser de nombreux secteurs (distribution, restauration,...) et pousser les rémunérations à la hausse.

Contrairement aux années précédentes, quand des chiffres solides étaient assimilées à de bonnes nouvelles, les investisseurs espèrent une statistique décevante qui priverait la Fed d'arguments pour relever encore ses taux.

Ces chiffres trop 'robustes' ne vont toutefois pas remettre en cause le scénario d'un relèvement de taux limitée à 50 points de base après les propos allant dans ce sens tenus cette semaine par Jerome Powell, en revanche, les attentes de +50Pts lors de la réunion suivante (à 5,00%) vont être renforcées

'Jusqu'où les attentes d'une politique monétaire plus souple peuvent-elles tirer les marchés à la hausse (rallye octobre/novembre) et à quel moment les données économiques dégradées pousseront les marchés à la consolidation?', s'interroge ainsi Alexandre Baradez, responsable de l'analyse marché chez IG France.
Les marchés obligataires subissent un pullback après le 'NFP' de novembre : les T-Bonds se retendent de +9Pts vers 3,59%.
Nos OAT se dégradent à la marge (+2pts vers 2,297%), les Bunds de +1,5Pts vers 1,84% et les BTP italiens.
L'Euro reperd presque -0,6% face au $ à 1,0460, le pétrole 'Brent' lâche -1% vers 86,4$ en cette veille de réunion de l'OPEP+.

'Normalement, une consolidation doit se dessiner à ce stade', prévient-il.
Du coté des valeurs, le concert composé de l'Etat français et de l'EPIC Bpifrance a déclaré à l'AMF avoir franchi de concert en hausse, le 28 novembre 2022, le seuil de 90% des droits de vote de la société EDF et détenir de concert 85,12% du capital et 90,09% des droits de vote de cette société.

Sanofi a confirmé ce matin que toute offre faite à Horizon Therapeutics, si effectuée par Sanofi, se fera uniquement en numéraire. ' Il n'y a aucune certitude quant à la remise effective d'une offre, ni quant aux termes d'une telle offre, le cas échéant ' indique le groupe.

Saint-Gobain a finalisé hier la cession annoncée le 1er septembre 2022 de son activité Cristaux et Détecteurs à un consortium mené par SK Capital Partners associé à Edgewater Capital Partners, deux fonds américains de capital-investissement spécialisés dans les matériaux de haute technologie.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.21%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.