Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

CAC40 : plafonne vers 6.660, 2 nouveaux records à W-Street
information fournie par Cercle Finance29/07/2021 à 16:45

(CercleFinance.com) - Cette avant dernière séance du mois de juillet se solde par un double record absolu Dow-Jones/S&P500 et par un retour de la Bourse de Paris au zénith, le CAC40 s'étant hissé jusque vers 6.671 et restant en mesure d'améliorer son record de clôture des 6.666 du 17 juin (il manque une quinzaine de points et il reste 60 minutes).

Tous les indices semblent totalement étanche à la moindre statistique susceptible d'assombrir le moral des investisseurs: l'euro-Stoxx50 progresse de +0,5%, tout comme le Dow Jones qui vient d'établir un nouveau zénith absolu à 35.155, idem pour le S&P500 à 4.423Pts.

Le Nasdaq n'est pas en reste avec un gain de +0,4% à 14.825, à 0,3% de son record du 26 juillet.

Cette journée reste la plus chargée sur la saison des résultats du deuxième trimestre: parmi le déluge de trimestriels publiés ce matin, on a eu Airbus, ArcelorMittal, Danone, Orange, Safran ou encore STMicroelectronics, dont les performances sont très suivies dans le contexte actuel de pénurie de puces.

Après les comptes trimestriels de Facebook (qui s'attend à un ralentissement de ses profits), Ford et Qualcomm - dévoilés dans la soirée d'hier - les investisseurs ont pris connaissance aux Etats-Unis de la publication du géant biopharmaceutique Merck.

Cette journée restera également marquée par des chiffres qui déjouent tous les pronostics... sans le moindre impact décelable sur les indices.

Le PIB des Etats-Unis a augmenté de 6,5% au deuxième trimestre 2021 en rythme annualisé, d'après la toute première estimation du Département du Commerce : c'est un peu mieux que les 6,4% du 1er trimestre mais c'est nettement inférieur aux +8,5% anticipés par le consensus.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage reculent de -20.000 à 400.000, là encore, une embellie inférieure aux attentes.

Le 'bon côté des choses', c'est que cela peut fournir à la FED 2 bonnes excuses de retarder un 'tapering'.

Plus spectaculaire encore, l'inflation sur 1 an s'est nettement accélérée en Allemagne au mois de juillet: l'indice des prix à la consommation 'IPCH', harmonisé aux normes européennes bondit de 3,1% sur un an (+0,5% en séquentiel), selon l'Office fédéral de la statistique Destatis... mais le chiffre à retenir, c'est cette envolée de +3,8% en 'données brutes' (contre 2,3% au mois de juin).

L'inflation annuelle affiche son pire score en Allemagne depuis 1982, soit presque 40 ans... ou 1993 (post-réunification allemande).

Les Bunds n'ont même pas bronché, leur rendement semble figé vers -0,444%.

Au niveau des résultats à Paris, Airbus (+1% contre +4,4% ce matin) publie un chiffre d'affaires de 24,6 MdsE au titre du 1er semestre, soit une hausse de 30% par rapport à la même période, un an plus tôt. L'avionneur européen enregistre un résultat net de 2,2 MdsE sur le semestre, loin de la perte de 1,9 MdE réalisée un an plus tôt.

TotalEnergies a réalisé un bénéfice net ajusté part du groupe de 3,46 milliards d'euros, contre 126 millions d'euros un an plus tôt et un consensus de l'ordre de 3,3 milliards d'euros. Son chiffre d'affaires ressort à 47 milliards d'euros, à comparer avec 25,7 milliards d'euros au deuxième trimestre 2020.

STMicroelectronics (+5%) a dévoilé un chiffre d'affaires en hausse de 43,4%, à presque trois milliards d'euros. Le résultat net s'est, lui, établi à 412 millions de dollars, sur le trimestre écoulé contre 90 millions d'euros un an plus tôt.

Sanofi a annoncé des ventes de 8,7 MdsE au titre du 2e trimestre, soit une hausse de 12,4% à taux de change constants. Le résultat net ajusté trimestriel ressort à 1,7MdE, en hausse de 16,8% à taux de change constants par rapport au 2e trimestre 2020.

Orange (-3,8%, lanterne rouge du CAC) publie un résultat net consolidé de -2,6 milliards d'euros pour le premier semestre 2021, ainsi qu'un résultat d'exploitation de -1,75 milliards contre +2,22 milliards au 30 juin 2020, avec la dépréciation de 3,7 milliards de l'écart d'acquisition de l'Espagne.

Invest Securities réitère sa recommandation 'achat' avec un objectif de cours relevé de 185 à 196 euros sur Capgemini, titre maintenu dans sa 'Sélection IS', au lendemain de résultats semestriels 'de très bonne facture, supérieurs aux attentes à tous les niveaux'.

Alten s'impose en tête du SBF120 avec +10%.

Tout en conseillant 'd'apporter à l'offre' de Veolia, Oddo BHF profite de la publication des résultats semestriels de Suez supérieurs à ses attentes pour ajuster son objectif de cours de 20,5 à 19,9 euros sur la base du prix de l'OPA de Veolia.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.20%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.