Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : pas de hausse ce lundi, mais de pullback non plus
Cercle Finance07/12/2020 à 18:33

(CercleFinance.com) - Le CAC40 clôture en repli de -0,64% vers 5.573 après être resté littéralement figé au sein d'un étroit corridor 5.555/5.570 durant plus de 7 heures.

Wall Street n'a pas entamé la semaine sur les chapeaux de roues comme tous les lundi depuis le 3 novembre (la consolidation domine) mais le Nasdaq pulvérise un nouveau record absolu (+0,5% au-delà des 12.535Pts), ce qui compense le repli de -0,4% à 30.090Pts du Dow Jones.

La prise de conscience de la glissade du $ sous les 1,214, prolongeant la cassure du support des 1,20/E (sortie de canal ascendant long terme) ne semble donc pas perturber outre mesure l'Euro-Stoxx50 qui ne lâche plus que -0,25% au final.

Les opérateurs ne veulent rien lâcher à 72H de l'ultime réunion de la BCE:

ils espèrent que la BCE se décidera à intervenir (augmentation du QE de 20MdsE, nouveau prêts TLTRO à taux négatif de -1% ?) pour doper une reprise économique qui s'essouffle, notamment en augmentant ses rachats d'actifs visant à contrecarrer les effets de la pandémie.

'Globalement, les banques centrales continuent à jouer leur rôle en matière de politique économique, permettant aux marchés à haut risque de poursuivre sur leur bonne lancée', rappelle César Perez Ruiz, responsable des investissements chez Pictet Wealth Management.

Les discussions autour du Brexit viennent d'entrer dans leur dernière phase et les opérateurs espèrent un dénouement de dernière minute avant l'ultimatum fixé pour la fin d'année (plus que 3 semaines): ce weekend n'a pas permis d'avancées décisives et le risque de 'no deal Brexit' subsiste.

'L'échéance du 31 décembre approchant, nous devrions bientôt savoir si les deux parties sont enfin parvenues à une entente, si elles se trouvent dans l'impasse ou encore si les négociations ont suffisamment traîné pour que Londres et Bruxelles s'autorisent mutuellement à enfreindre les règles et à prolonger le processus', explique William Davies, chez Columbia Threadneedle Investments.

'Le plus probable est qu'une sorte d'accord soit trouvé, même avec des aspects devant être réglés ultérieurement', assure le gérant.

Le conseil européen de jeudi et vendredi pourrait permettra aux chefs d'Etats et de gouvernement de réaliser des avancées significatives sur le dossier, ainsi que sur le véto mis par la Hongrie et la Pologne à la ratification du plan de relance de 750MdsE.

Au menu des statistiques de la semaine à venir figurent, entre autres, la dernière estimation du PIB de troisième trimestre de la zone euro (mardi) ainsi que les dernières données de l'inflation allemande, attendues vendredi.

En Allemagne, la production industrielle a augmenté de 3,2% en octobre, selon l'office fédérale de la statistique après une progression de 2,3% le mois précédent (nombre révisé d'une estimation initiale qui était de +1,6%).

A Paris, les valeurs bancaires finissent lanterne rouge avec des replis allant jusqu'à -2,9% pour Crédit Agricole, suite à une détente des taux.

Société Générale (-2,7%) annonce deux initiatives stratégiques majeures dans la banque de détail en France à travers le projet de rapprochement de Crédit du Nord et Société Générale d'une part, et le renforcement du développement de Boursorama d'autre part.

La combinaison des réseaux bancaires Crédit du Nord et Société Générale permettra de constituer un nouvel ensemble au service de près de 10 millions de clients (entreprises, professionnels et particuliers).

Vinci (-2,2%) annonce que son groupement à parts égales avec Meridiam, avec Vinci Highways comme mandataire, a été désigné attributaire pressenti en République tchèque du contrat de PPP (partenariat public-privé) de l'autoroute D4 reliant P?íbram à Písek.

Oddo BHF réaffirme son opinion 'achat' sur Spie avec un objectif de cours rehaussé de 19,5 à 23,5 euros, mettant en avant 'toujours une forte génération de free cash-flow et un potentiel ESG (environnemental, social et gouvernance) important'.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.53%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer