1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : nouvelle chute dans l'attente de la BCE
Cercle Finance12/03/2020 à 10:34

(CercleFinance.com) - Incapable d'opérer un rebond convaincant depuis le choc dévastateur de lundi, la Bourse de Paris chute de nouveau jeudi matin dans l'attente des annonces de la Banque centrale européenne (BCE), censée dévoiler dans la journée une série de mesures destinées à soutenir à l'économie. L'indice CAC 40 dévisse de plus de 6% à 4325 points.

La séance s'animera véritablement à partir de 13h45, avec la présentation des décisions de la BCE qui seront suivies 45 minutes plus tard d'une conférence de presse de la présidente de l'institution, Christine Lagarde.

La plupart des observateurs s'attendent à ce que la BCE réduise ses taux de 10 points de base et dévoile des mesures moins conventionnelles d'assouplissement du crédit visant à assurer la liquidité des banques.

'La BCE peut fournir autant de liquidité que nécessaire aux banques et aux Etats, et indirectement aux firmes', rappelle Bruno Cavalier, le chef économiste d'Oddo BHF.

Parmi les autres options possibles figure la possibilité de soutenir le secteur privé en rachetant des actions et de la dette d'entreprise, font également valoir les économistes.

Pour la nouvelle présidente de la BCE, l'intervention d'aujourd'hui constituera en tout cas une véritable 'épreuve du feu'.

'Christine Lagarde insistera surtout sur le nécessité pour les Etats de la zone euro de se mettre d'accord sur une stratégie budgétaire', souligne Emmanuel Auboyneau, gérant associé d'Amplegest.

Car les investisseurs semblent en demande, depuis le début de la crise du coronavirus, d'une action budgétaire coordonnée, à l'échelle mondiale ou tout au moins européenne.

'Le couple franco-allemand est au pied du mur pour démontrer que l'Europe n'est pas qu'une addition d'Etats disparates aux intérêts divergents, mais bien une zone commune qui doit traiter les problèmes de manière coordonnée et solidaire', prévient Emmanuel Auboyneau.

Pour Vincent Ganne, analyste chez TradingView France, le marché parisien doit impérativement réussir à préserver le support à 4500 points, un seuil pivot de long terme qui sépare choc baissier isolé de 20% d'un nouveau marché baissier de plusieurs mois risquant de faire apparaître jusqu'à 50% de baisse.

Du coté des valeurs, à fin février, le Groupe Accor a enregistré une baisse de son RevPAR de 4,5% par rapport à la même période en 2019 à périmètre et change constants, avec un mois de février en baisse de 10,2%.

' Sur cette période de 2 mois, ce recul traduit une activité en net repli avec un impact du CoVid 19 de l'ordre de 20 millions d'euros sur l'Excédent Brut d'Exploitation du Groupe. Depuis la dernière semaine de février nous constatons une forte accélération de la baisse de l'activité en Europe, notamment en Italie, en France et en Allemagne ' indique le groupe.

Total lance la construction d'un projet de stockage d'énergie par batteries à Mardyck dans l'enceinte de l'Etablissement des Flandres, situé dans la zone portuaire de Dunkerque. Ce système de stockage lithium-ion sera le plus grand de France. Il disposera d'une capacité de stockage de 25 mégawattheures (MW/h) et d'une puissance de 25 MW.

Pernod Ricard annonce avoir développé son portefeuille avec Italicus, un apéritif italien infusé à la bergamote. ' Italicus est l'une des marques ' d'apéritivo ' contemporains les plus primées au monde.

Eurazeo a annoncé un ANR par action fin 2019 de 80,3E en progression de +10,5 %. Le résultat net consolidé s'inscrit à 132,9 ME en 2019, contre 208,7 ME en 2018. Le résultat net consolidé part du groupe ressort à 122,9 ME (contre 272,8 ME en 2018).

Valeurs associées

Euronext Paris -0.21%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer