1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CAC40 : nouveau rebond avant les indicateurs économiques US
Cercle Finance15/03/2019 à 11:55

(CercleFinance.com) - Après avoir cumulé 2,3% de hausse cette semaine, la Bourse de Paris affiche une hausse de 0,6% à 5381Pts vendredi dans l'attente de nouveaux catalyseurs, qui seront peut-être constitués par les indicateurs économiques américains prévus cet après-midi.

Hier, Wall Street avait choisi de verrouiller ses gains hebdomadaires après avoir affiché entre 2,5% et 3% de progression sur les trois premières séances de la semaine.

A moins d'un énorme dérapage aujourd'hui, les marchés d'actions américains se dirigent quand même vers une 10ème semaine de hausse sur une série de 12, pour des gains compris entre 20% et 25% depuis Noël dernier.

New York n'a guère réagi au vote par les parlementaires britanniques du report de la 'deadline' du 29 mars (extension de l'article 50) qui devrait permettre de poursuivre les négociations avec Bruxelles et peut-être d'aplanir certains différents en interne.

Les investisseurs pourraient davantage réagir aujourd'hui aux derniers chiffres de la production industrielle aux Etats-Unis, attendus en hausse sur le mois de février.

Les intervenants devraient également suivre avec attention la publication de l'indice Empire State, qui avait donné quelques signes de faiblesse en début d'année, ainsi que celle de la confiance des consommateurs du Michigan qui semble évoluer, elle, sur une trajectoire plus favorable.

A Paris, cette séance des 'quatre sorcières' - qui sera marquée par l'arrivée à expiration simultanée de toute une série d'options et de futurs -s'annonce néanmoins sous les meilleurs auspices puisque le CAC a inscrit hier un nouveau zénith annuel de clôture, ainsi que de nouveaux plus hauts pour l'année 2019 (au-delà des 5350 points).

Avant de longtemps plafonner, le marché parisien avait fini par valider le comblement du 'gap' des 5354 points du 5 octobre dernier, tant anticipé par les chartistes.

La Bourse de Paris a désormais franchi le cap des 13% de hausse depuis le 1er janvier, une performance qui pourrait commencer susciter quelques tentations de prises de bénéfices.

Du coté des valeurs, Renault indique ce matin qu'au mois de février, ses ventes unitaires de véhicules (de tourisme et utilitaires légers) avaient diminué de 7,2% à 269.227 unités, après - 9,9% en janvier. Sa part de marché revient de 4,34 à 4,14%.

En marge de la publication de ses comptes annuels, le groupe Bolloré a indiqué que Vincent Bolloré, son PDG, ne demanderait pas le renouvellement de son mandat d'administrateur qui se termine en mai. Le conseil d'administration a nommé l'un de ses fils, Cyrille Bolloré, en tant que PDG.

Selon les Echos, le futur patron de Michelin, Florent Menegaux, s'apprête à se doter d'une équipe de direction à sa main. En effet, celui qui prendra officiellement la suite de Jean-Dominique Senard à la tête du pneumaticien lors de l'AG du 17 mai devrait dévoiler, lors d'une réunion qui se tiendrait dès le 28 mars au Carrousel du Louvre, à Paris, 'des changements qui prendront effet à cette date'.

Il s'agira notamment, selon le quotidien des affaires, de réduire le nombre de membres du comité exécutif de 13 à 10, et de remplacer son second, Yves Chapot, par Scott Clark, en charge de l'Amérique du Nord.

Bouygues Telecom se félicite des résultats de l'offre publique d'achat, ouverte du 7 février au 13 mars 2019 inclus. A l'issue des opérations de règlement-livraison, Bouygues Telecom détiendra un total de 1.674.753 actions Keyyo représentant autant de droits de vote, soit 85,45 % du capital et au moins 82,59 % des droits de vote de Keyyo.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer