1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : limite ses pertes, Londres +0,1%après annonce Johnson
Cercle Finance28/08/2019 à 16:55

La Bourse de Paris réduit ses pertes à l'approche de la clôture (Crédits photo : Adobe Stock - )

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris réduit ses pertes (-0,7%) alors que Wall Street résiste bien mieux que prévu et préserve quasiment l'équilibre alors que la tendance apparaissait très négative en préouverture (dans le sillage du repli d'hier soir avec -0,4 à -0,5%).

L'Euro-Stoxx50 cède -0,7%, à l'image du DAX30 et du CAC40... et la bourse de Londres grappille +0,1% après le coup de force constitutionnel de Boris Johnson (qui fait plonger la Livre).

Mais le démenti chinois concernant la reprise de négociations commerciales évoqué par Donald Trump n'a fait reperdre qu'une fraction minoritaire des gains des séances de lundi et mardi (engrangés pour un prétexte que l'on sait maintenant fallacieux).

Ainsi, le CAC 40 s'accroche aux 5.350 points... niveau guère éloigné de celui observé 3 semaines auparavant (le 8 août à l'ouverture): beaucoup de mauvaises nouvelles dans l'intervalle (escalade des tensions sino-américaine, Trump accable J.Powell, G7 de Biarritz raté et vives tensions avec le Brésil, chiffres 'macro' décevants, inversion de la courbe des taux aggravée), mais indices boursiers parfaitement inchangés (après une entame de mois d'août 'compliquée').

Une résilience qui interroge...

'Sachant que les réunions importantes de la Fed et de la BCE ne sont que dans quelques semaines', les marchés semblent espérer beaucoup de leur futures annonces' estime ce matin Alexandre Baradez, responsable analyses marchés chez IG France.

La question du Brexit constitue aussi une source majeure d'incertitude pour la communauté financière, alors qu'il reste deux mois avant la date théorique de sortie du Royaume Uni de l'Union européenne.

Boris Johnson vient de court-circuiter les travaux du Parlement Britannique en prolongeant son 'congé' jusqu'au 14 octobre (soit 2 semaines avant la mise en oeuvre du plan de sortie en 'no deal' de Boris Johnson (soutenu par les 'Brexiters' de Nigel Farage mais combattu par toutes les autres formations et même au sein des 'conservateurs').

'L'UE exige la signature d'un accord de sortie incluant un protocole sur l'Irlande, avant de négocier un traité de de libre-échange avec le Royaume-Uni. Le PM britannique, Boris Johnson, se dit prêt à sortir sans accord si ce protocole n'est pas supprimé', rappelle Oddo.

'Nous continuons de nous attendre à ce que les difficultés s'accroissent pour les marchés d'actions (...) d'ici à la fin de l'année, les investisseurs ajustant leurs positions face à la perspective d'une longue guerre commerciale et à la faiblesse grandissante de l'économie mondiale', prédisent les analystes de Capital Economics.

Le Brexit, les guerres commerciales et les tensions géopolitiques actuelles pourraient effectivement se traduire par un second semestre instable, confirment les stratégistes de Natixis Investment Managers.

'Malgré un premier semestre 2019 globalement positif, les investisseurs mondiaux devront composer avec des performances médiocres au cours des six à douze prochains mois', avertit le gestionnaire d'actifs, s'appuyant sur un sondage réalisé auprès de ses stratégistes et économistes.

L'agenda est peu chargé en termes d'indicateurs économiques ce mercredi, la seule publication du jour étant les stocks de pétrole aux Etats-Unis, prévue après 16H cet après-midi.

Du côté des changes, l'euro se maintient vers 1,11 dollar, stable... mais la Livre Sterling décroche de -0,9% face à toute devise.

Le Brent se redresse de +1,2% à 60,7$ à Londres.

Dans l'actualité des valeurs à Paris, AXA et Thalès ferment la marche avec -3%.

On retiendra notamment qu'Eiffage annonce avoir remporté, en consortium avec DEME, le contrat pour la conception, la fabrication et l'installation des 80 fondations monopieux en acier du parc éolien offshore de Saint-Nazaire, pour un montant global supérieur à 500 millions d'euros.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.03%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • titresyl
    28 août17:49

    Étonnant non !!! Pour moi normal

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer