Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : léger rebond après l'indice PMI final de la zone euro
Cercle Finance01/04/2021 à 11:04

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris débute la séance dans le vert jeudi matin après un premier trimestre qui lui a permis de reprendre près de 10% et de reconquérir le seuil des 6000 points. L'indice CAC 40 gagne 0,4% à 6090.

Le marché parisien avait signé hier une fin de trimestre plutôt médiocre en s'effritant de 0,3%, mais son gain depuis le 1er janvier dépasse tout de même largement les 9%.

Comme prévu, Joe Biden a dévoilé hier soir les 25 pages de son plan de 2.000 milliards de dollars visant à moderniser les infrastructures des Etats-Unis au cours des huit années à venir.

Ce plan d'investissement, qui doit encore être approuvé par le Congrès, a soutenu la hausse des marchés actions depuis le début de l'année et semble désormais bien intégré dans les cours.

Mais les investisseurs commencent à anticiper un second volet d'un montant équivalent, voire la mise en place d'une troisième enveloppe de 2.000 milliards de dollars ayant une vocation plus 'sociale'.

Si Wall Street n'a pas exulté face à de telles promesses, l'indice S&P 500 s'est adjugé près de 0,4% mercredi, à près de 3973 points, après avoir établi en séance un record absolu à 3994 points.

Autre illustration de l'optimisme des opérateurs, l'indice du CBOE qui mesure la volatilité du S&P 500 a perdu plus de 1% pour repasser sous le niveau des 20 points, souvent jugé critique.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à 10 ans se replie d'un point de base à 1,72%.

Ce mouvement de détente sur le marché obligataire américain touche également le Bund allemand de même échéance, dont le rendement se stabilise autour de -0,29% ce matin.

Du côté de la conjoncture, l'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de la zone euro s'est redressé à 62,5 en mars (révisé d'une estimation flash qui était de 62,4), contre 57,9 en février, se hissant donc à son plus haut niveau depuis le lancement de l'enquête il y a presque 24 ans.

L'ISM manufacturier, qui sera publié aux Etats-Unis dans l'après-midi, devrait également avoir progressé en mars, au-delà du seuil des 60 points, alors que la vigueur de l'activité industrielle alimente les pressions de prix en amont.

A Paris, Sodexo a fait état ce matin d'un résultat net ajusté de 128 millions d'euros pour les six mois clos au 28 février, contre 424 millions d'euros pour le premier semestre 2019-2020, c'est-à-dire avant le début de la crise sanitaire. Le chiffre d'affaires ressort à 8.595 millions d'euros, soit une baisse de 26,5%.

Vinci annonce avoir signé un accord avec ACS pour l'acquisition de ses activités énergie, un ensemble d'environ 45000 collaborateurs, générant un chiffre d'affaires de plus de six milliards d'euros, avec une marge de ROPA supérieure à 6%. Le prix d'acquisition est estimé à environ 4,9 milliards.

Atos chute de 14% jeudi à la Bourse de Paris suite à la parution d'un communiqué faisant état d'erreurs comptables au sein de deux filiales américaines. La SSII explique que ses commissaires aux comptes ont émis une 'réserve' concernant ces deux entités, qui représentant 11% du chiffre d'affaires, invoquant la nécessité de réaliser des 'travaux supplémentaires'. Dans leur rapport, les commissaires aux comptes évoquent 'plusieurs erreurs comptables', ainsi qu'un 'risque de contournement des contrôles'.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.18%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer