1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : le repli s'accélère, W-Street victime d'un trou d'air
Cercle Finance25/04/2019 à 16:39

(CercleFinance.com) - Wall Street -et surtout le Dow Jones avec -1% (dans le sillage de '3M' avec -10,5%, Caterpillar -2,5%)- infligent un petit effet 'douche froide' aux places européennes: la Bourse de Paris accentue ses pertes (-0,6% à 5.540) pour cette seconde séance de consolidation.

La volatilité qui semblait carrément éteinte depuis la veille du weekend de Pâques se réveille.

Les causes ne semblent pas évidentes (bien sûr, 'il est normal de faire une pause', mais cet argument était valable au bout de la 7ème, 10ème, 15ème, 18ème semaine de hausse, mais cette 'pause' n'eut jamais lieu) mais peut-être faut-il les rechercher du côte de l'Argentine, par exemple, dont la devise, le Peso, chute de -5% face au Dollar, de -56% en 12 mois et se retrouve divisé par 5 en 4 ans: une nouvelle faillite du pays se profile.

Alors que l'Euro-Stoxx50 lâche désormais -0,5%, notons que le DAX30 (-0,6%)ne chute pas plus lourdement que Paris, malgré le repli de -2,5% de Deutsche Bank, après l'annonce de l'échec de la tentative de fusion avec Commerzbank.

Si le marché parisien semble pour l'instant faire une pause sous ses plus hauts annuels, la tendance haussière n'est nullement remise en cause, assurent les analystes techniques.

'La zone entre 5595 et 5605 points semble être un premier plafond de résistance à court terme', rappellent simplement les équipes de Kiplink.

La séance est dominée par une nouvelle déferlante de chiffres d'affaires et de résultats trimestriels... mais il y a également des 'stats' américaines: le Département du Commerce fait état d'un rebond de 2,7% des commandes de biens durables aux États-Unis en mars (après -1,1% en février, révisé de -1,6%).

En excluant les équipements de transport (qui a enregistré un bond de 7%), les commandes ne se sont toutefois accrues que de 0,4%, soit à peine plus que le consensus qui était de 0,3%.

Ce rebond s'avère largement supérieur aux attentes, puisque les économistes n'espéraient en moyenne qu'une remontée de 0,5% le mois dernier.

Les chiffres hebdomadaires du chômage ont surpris, avec un bond de +37.000, à 230.000, après avoir inscrit un plancher de 50 ans début avril: ceci résulte d'un 'redressement statistique' lié au 'spring break' et au weekend de Pâques (la réalité serait plus proche de +5.000 et non 37.000).

Le Dollar poursuit son envol, à 1,113/E, le baril de pétrole (+0,6%)atteint un nouveau zénith annuel à Londres : 75$ sur le 'Brent'.

Plusieurs poids lourds français dont Atos, Hermès, Peugeot et Michelin ont dévoilé leurs comptes ce matin. Au niveau européen, le début de journée a surtout été marqué par les publications de Bayer, Nokia ou encore UBS.

'Les résultats des grands groupes sont jusqu'ici ressortis supérieurs aux attentes, en ligne avec les moyennes historiques (autour de 80% de surprises positives sur les bénéfices des entreprises américaines) mais il faut dire que le consensus était extrêmement bas,' rappelait hier Nicolas Che?ron, le responsable de la recherche marche?s chez Binck.fr.

Du coté des valeurs en France, Hermès International (-1%) a fait état ce matin d'une croissance organique de 12% sur le 1er trimestre 2019. Le groupe a enregistré de janvier à mars un CA de 1,6 milliard d'euros, chiffre en hausse publiée de 16%.

Le Groupe PSA (-2,9%) dévoile au titre du premier trimestre 2019 un chiffre d'affaires en légère baisse de 1,1% à 17.976 millions d'euros, dont un chiffre d'affaires de la division automobile en retrait de 1,8% à 14.157 millions.

Eramet (+1,5%) annonce un chiffre d'affaires du premier trimestre 2019 stable (+0,3%) à 873 millions d'euros, porté par la croissance des activités manganèse (+7%) et sables minéralisés (+136%) dans sa division mines et métaux.

M6 (+1%) publie un résultat opérationnel courant de 64,2 millions d'euros au titre des trois premiers mois de l'année. Le groupe de médias affiche un chiffre d'affaires stable, à 345,7 millions d'euros, avec des recettes publicitaires en hausse de 2,9%.

BIC ferme la marche avec -8% (recul du C.A et du bénéfice (-16%).

Valeurs associées

Euronext Paris -1.81%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer