Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : la fin de séance gâche tout, bilan hebdo voisin de 0%
Cercle Finance30/04/2021 à 18:01

(CercleFinance.com) - Avec un repli de -0,53% le CAC40 a reperdu la quasi totalité de ses gains hebdo (+0,18% résiduel) au cours de la dernière heure ce vendredi.

L'Euro-Stoxx50 cède -0,46%... et c'est son score hebdo.

Les indices du vieux continent a perdu le contact avec leurs sommets dans le sillage du Dow Jones (-0,75%), du S&P500 4.187 (-0,6% et +0,1% hebdo), et le Nasdaq perd -0,4% (+0,1% hebdo également).

Les opérateurs ne saluent pas la publication des bons chiffres US : la confiance des consommateurs américains s'est encore améliorée au mois d'avril, à 88,3 après 84,9 en mars, selon l'Université du Michigan.

Une amélioration attribuée aux effets du plan de relance de l'économie et au succès de la campagne de vaccination (le consensus tablait sur 87,5).

Le sous-indice mesurant le jugement des consommateurs sur leur situation actuelle a progressé à 97,2 contre 93 le mois dernier, tandis que celui mesurant l'évolution de leurs anticipations ressort également en hausse, à 82,7 contre 79,7 en mars.

Le meilleur chiffre du jour concernait les dépenses de consommation des ménages : elles ont rebondi de 4,2% en mars par rapport au mois précédent aux Etats-Unis, d'après le Département du Commerce, une progression globalement conforme au consensus.

Pour leur part, leurs revenus ont grimpé de 21,1%, une envolée là aussi assez conforme à celle anticipée en moyenne par les économistes. En rythme annuel, l'indice des prix PCE s'est établi à +2,3% (+1,8% hors énergie et alimentation).

En France, l'INSEE a calculé que notre PIB avait à nouveau augmenté au premier trimestre, marquant un rebond de 0,4% (contre 0,1% anticipé) après un repli de 1,4% au quatrième trimestre 2020.

'Sachant que la France subit un confinement depuis la moitié du deuxième trimestre, il est peu probable que l'activité signe un redressement soutenu avant l'été', préviennent les équipes de Capital Economics.

Les dépenses de consommation des ménages en biens en France ont d'ailleurs diminué nettement en mars (-1,1% en volume par rapport à février, après +0,3%), selon les données CVS-CJO de l'Insee, qui attribue ce repli à la forte baisse des achats de biens fabriqués (-3,7%).

De plus, selon l'estimation provisoire réalisée par l'Insee en fin de mois, l'inflation atteindrait 1,3% en avril 2021 par rapport au même mois de l'année dernière, après +1,1% observé le mois précédent.

Dans la zone euro, le PIB corrigé des variations saisonnières a diminué de 0,6% au 1er trimestre, et de 0,4% dans l'UE, par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat.

Le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à 1,6% en avril 2021, contre 1,3% en mars selon une estimation rapide publiée par l'office statistique de l'Union européenne.

Le Dollar se raffermit après la publication des statistiques américaines du jour: il gagne +0,5% à 1,2060/E, soutenu également par des déclarations de Robert Kaplan qui continue de parier sur une reprise du cycle de hausse de taux en 2022.

Le marché obligataire ne semble accorder aucun crédit à cette hypothèse, le rendement du T-Bonds reste figé à 1,6400% (et la semaine s'achève également sur un score nul).

Du côté des valeurs, Safran reste en tête du CAC40 avec +3%, devant Kering avec +1,5% à 666,5E (nouveau record absolu intraday à 675E) puis Saint Gobain avec +1,2%.

A l'inverse BNP Paribas (-1,4%) est en queue de peloton: le groupe publie un résultat net part du groupe de 1,77 milliard d'euros au titre du premier trimestre 2021, en hausse de 37,9% en comparaison annuelle, avec une chute du coût du risque et une augmentation de 18,3% du résultat brut d'exploitation à 3,23 milliards.

Par ailleurs, Invest Securities réitère sa recommandation 'achat' sur le titre Capgemini, avec un objectif de cours relevé de 184 à 185 euros. La valeur est maintenue dans la 'Sélection IS', après une publication trimestrielle marquée par le retour de la croissance organique (+1,7%).

ST-Micro chute de -4% suite à une dégradation de recommandation et un abaissement d'objectif.

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer