1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : grosse volatilité, le rebond reste fragile à W-Street
Cercle Finance26/02/2020 à 18:30

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a clôturé in extremis dans le vert (+0,09% 5.684) après avoir subi un sell-off (une capitulation finale jusque vers 5.525 ?) en milieu de matinée.

L'euro Stoxx50 a également finit de justesse en territoire positif avec +0,15% à 3.578.

A 17H35, le Dow Jones gagnait encore plus de 1,3%, à 18H, il menace de repasser négatif : les 'futures' du CAC40 repassent largement dans le rouge ce soir (-1% à 5.630), ce qui démontre la fragilité du rebond et la vulnérabilité du marché.

Le CAC a rebondi dans la zone des 5.530 alors qu'il n'y a aucun support graphique identifiable, en revanche, ce niveau correspond à 0,2% près avec un recul de -10% depuis le zénith des 6.111 testé il y a une semaine, jour pour jour.

'Dans cette poursuite de spirale baissière les supports majeurs de moyens termes à 5.805 et 5.735 n'ont pas résisté, laissant entrevoir une possibilité à l'indice CAC 40 d'aller tester techniquement le seuil support de long terme à 5.555 points (c'est chose faite), ce niveau d'inversion correspondant au point de départ du dernier mouvement haussier initié début octobre 2019', analysent ce matin les équipes de Kiplink.

'Ce mouvement massif de dégagement depuis les 6.100 points et frôlant les 15 milliards d'euros échangés sur le CAC 40 en seulement 48 heures, va bien au-delà de simples prises de bénéfices. L'espoir à très court terme étant de trouver un premier niveau de stabilisation, même précaire à 5.555 points. Dans ce contexte de marché rien n'est certain.'

Wall Street avait rouvert en hausse de +0,5 à +0,6% puis avait rapidement doublé ses gains : le 'Dow' reprenait plus de 400Pts mais il les a presque intégralement reperdu à 18H15, le Nasdaq est retombé de +1,8% à +0,4% et tente maintenant de se maintenir au-dessus de 9.000Pts.

Wall Street espérait un 'message' de la FED... qui ne vient pas.

Peut-être que le salut viendra de Donald Trump qui accuse CNN 'd'avoir fait paniquer les marchés en présentant le problème du coronavirus 'de la pire des manières' : de retour d'Inde, il tiendra une conférence de presse à ce sujet en début de soirée.

Du côté des statistiques, la confiance des ménages français dans la situation économique se montre stable, au vu de l'indicateur synthétique de l'Insee qui se maintient à 104, au-dessus donc de sa moyenne de longue période (100).

Outre-Atlantique, le Département du Commerce fait état ce mercredi d'une hausse de +7,9% (à 764.000) des ventes de logements neufs en rythme annualisé aux États-Unis au titre du mois de janvier (le consensus attendait +3,5%)

Le score du mois de décembre a été révisé en hausse, à 708.000 au lieu de 694.000 comme annoncé initialement.

Dans l'actualité des valeurs, Groupe PSA (+4,75%) affiche un résultat net part du groupe record pour 2019, en progression de 13% à 3,2 milliards d'euros, avec une marge opérationnelle courante pour la division automobile de 8,5%, en hausse de 0,9 point de pourcentage.

Peugeot entraîne Renault dans son sillage, à +1,4%.

Biomérieux en revanche a dévissé de -6,5% (il avait perdu jusqu'à -12% ce matin et testé un plancher de 81,7E).

Thales (+6%, leader du CAC) publie au titre de 2019 un résultat net ajusté part du groupe en hausse de 19% à 1.405 millions d'euros et un EBIT en progression de 19% (+4% en organique) à 2.008 millions, soit une marge améliorée de 0,3 point à 10,9%.

Suez publie un résultat net part du groupe en croissance de 5% à 352 millions d'euros au titre de 2019, ainsi qu'un EBIT en hausse de 5,4% à 1.

408 millions (+4,3% en organique) soit une marge améliorée de 0,1 point à 7,8%

Hermès (+0,3%) dévoile un résultat net part du groupe en hausse de 9% à 1.528 millions d'euros au titre de 2019, mais une rentabilité opérationnelle courante de 34%, en recul de 0,8 point en raison de l'impact défavorable des couvertures de change.

Valeurs associées

Euronext Paris +1.44%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4506.85 +1.44%
4.285 +43.31%
2.236 +1.41%
0.77 +42.59%
18.538 +0.82%

Les Risques en Bourse

Fermer