1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : faiblit un peu en fin de parcours malgré Wall-Street
Cercle Finance12/02/2019 à 18:27

(CercleFinance.com) - Le CAC40 (+0,85% à 5.056) n'a pas réussi à finir dans les 'plus hauts' du jour et c'est une petite déception puisqu'à 17H, l'indice phare flirtait encore avec les 5.070Pts (niveau proche du zénith annuel du 5 février).

Wall Street grimpe pourtant de +1,3% (c'est bien mieux qu'attendu) et offrait un nouveau relais à la hausse après l'envol initial des équipementiers automobiles et de Michelin en particulier avec un tonitruant +12,5% à 102E.

L'Euro-Stoxx50 grimpe de +0,8% à 3.191 dans le sillage de Francfort (+1%) et Milan (+1,1%), hors zone Euro, Londres finit tout juste stable.

A Wall Street, les 'utilities', les 'marques' (Under Armour) et le secteur pétrolier soutiennent le S&P500 (le 'WTI' rebondit de +2,3% vers 53,6$).

Jerome Powell qui s'exprime ce soir devant des étudiants de la Mississippi Valley State University affirme que les risque de récession sont peu élevés.

Le Congrès US serait tombé d'accord sur le refinancement du budget afin d'éviter un second -et très inédit- second 'shutdown', à condition que Donald Trump n'oppose pas son veto au nom du refus de voter les fonds pour le mur frontalier.

Pas de statistiques d'envergure aujourd'hui: le 'BLS' a dévoilé en fin d'après-midi que le nombre d'offres d'emploi aux États-Unis a atteint fin 2018 un sommet sans précédent, à 7,34 millions contre 7,17 millions en novembre.

Il faudra attendre demain pour connaître les inflations américaine et britannique en janvier ainsi que la production industrielle en zone euro en décembre 2018.

Dans l'actualité des valeurs, c'est Michelin qui caracole en tête du CAC 40, au lendemain d'une publication annuelle de qualité : +13%. L'équipementier français a fait état hier soir d'une hausse de son résultat opérationnel des secteurs, de ses ventes et du dividende qui sera proposé aux actionnaires. Oddo salue d'ailleurs ce matin 'une sérénité enviable', affichée par le géant clermontois (l'équipementier démontre une belle capacité à préserver ses marges).

Michelin entraîne dans son sillage Faurecia et Valéo avec +2,5% en moyenne... et Peugeot affiche +2,85%.

Le titre Kering (+3,3%) a rapidement inversé la vapeur après une entame de séance compliquée (et une perte de -3,5%), alors que le géant du luxe publie pour 2018 un résultat net part du groupe en hausse de 108,1% à 3.714,9 millions d'euros, soit 29,49 euros par action, et un taux de marge opérationnelle courante de 28,9%, en hausse de 400 points de base par rapport à 2017.

L'annonce du relèvement du dividende semble emporter l'adhesion du marché même si les opérateurs se demandent si Gucci peut poursuivre son ascension au même rythme qu'en 2018.

Le groupe Marie Brizard Wine & Spirits a fait état lundi soir d'une baisse de -6,3%, hors effets de change, de son chiffre d'affaires annuel ; celui-ci passe en effet de 414,7 à 389 millions d'euros. Le titre avance pourtant légèrement ce matin (+0,6%), alors que le groupe a annoncé que le principe d'une augmentation de capital réservée à COFEPP, son actionnaire principal, a été approuvé par une large majorité d'actionnaires et permettra d'enregistrer un apport minimum en numéraire de 45 millions d'euros.

Ramsay Générale de Santé confirme ce matin son intention de lancer une augmentation de capital avec maintien du DPS, qui sera mise en oeuvre dans les meilleurs délais à l'issue de la publication des comptes semestriels prévue le 27 février. Par cette opération d'un montant de l'ordre de 620 millions d'euros, le groupe d'hospitalisation privée va refinancer l'intégralité des obligations subordonnées émises dans le cadre du financement de l'OPA visant l'ensemble des actions Capio AB.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.42%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer