Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : dopé par W-Street qui s'accommode du 'scénario Biden'
Cercle Finance05/10/2020 à 18:10

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris (+1% environ à 4.872) a accéléré ses gains au cours de la dernière grâce à la vigueur des marchés US (+1,4% sur le S&P500, +1,7% sur le Nasdaq), bien aidés par Charles Evans, le patron de la FED de Chicago, qui qualifie l'économie américaines 'd'étonnamment résiliente'.

Mais il indique 'qu'elle ne retrouvera pas son niveau d'activité pré-Covid avant au moins fin 2021', et à conditions que les plans de relance (qui sont du ressort du Congrès) soient à la hauteur des enjeux.

Il prévoit qu'il faudra attendre 2023 pour que le taux de chômage retombe à 4% et que l'inflation se rapproche de 2% (il n'est pas encore question de déborder ce seuil avant 3 ans), donc pas de hausse de taux avant 2024,

et de la relance à gogo, c'est le cocktail favori des investisseurs US.

Même si le CAC40 termine au plus haut du jour, et au-delà des 4.870, les acheteurs sont toujours aussi peu présents, les volumes anémiques (à peine 1,8MdsE à 17H29, moins de 2,5MdsE au final).

Mais les investisseurs saluent une entame de semaine positive, comme dans 90% des cas les lundi depuis le 15 mai alors que Donald Trump, hospitalisé vendredi pour suivre un traitement contre le Covid-19, pourrait sortir de l'hôpital dès aujourd'hui.

'Certes, la Maison Blanche et son entourage affirment qu'il va bien et qu'il pourrait quitter l'hôpital aujourd'hui, mais un certain de nombre de 'sources' indiquent aussi qu'il est plus souffrant que ce la version officielle peut le laisser penser', soulignent ce matin les équipes de Danske Bank.

'Ce qui nous paraît préoccupant, c'est que Donald Trump ait reçu de l'oxygène et trois traitements différents (remdesivir, dexamethasone ainsi que le cocktail d'anticorps de Regeneron)', poursuit la banque danoise.

'Les deux premiers traitements sont généralement utilisés pour les formes sévères de la maladie, tandis que le troisième n'est pas encore autorisé par la FDA', ajoute Danske Bank.

L'établissement scandinave s'attend à que l'état de santé du président américain soit très suivi par les marchés au cours des jours qui viennent, mais note que ses chances de l'emporter à l'élection présidentielle se sont considérablement réduites depuis qu'il a été testé positif.

'Un nouveau sondage réalisé par NBC et le Wall Street Journal montre que Biden est crédité de 53% d'intentions de votes, contre 39% pour Trump, et que son avance a tendance à s'accroître depuis le débat chaotique de la semaine dernière', écrit Danske Bank dans une note diffusée ce matin.

Les marchés ne s'inquiètent plus d'une victoire démocrate, les mesures les plus 'extrêmes' de l'aile gauche (mouvance Sanders/Oracio Cortez) ayant peu de chance de faire partie des priorités de Joe Biden en cas de victoire, la priorité étant la relance de l'économie, donc le soutien au business... et de Wall Street.

Le seul chiffre inscrit au calendrier aux US n'a pas provoqué de remous à Wall Street (bien plus réceptif aux propos de Charles Evans): l'indice ISM non manufacturier (Institute for Supply Management) s'établit à 57,8 aux États-Unis en septembre, en hausse de près de +1Pt par rapport à 56,9 en août, alors que les économistes attendaient en moyenne une dégradation vers 56,1.

En Europe, les derniers indices PMI des services 'définitifs' ont été publiés ce matin : l'indice composite de l'activité globale se replie de 51,6 en août à 48,5 en septembre, mettant en évidence la première baisse de l'activité depuis mai dernier en France.

La croissance de la zone euro s'est approchée de la stagnation en septembre, comme en témoigne l'indice PMI composite IHS Markit de l'activité globale qui s'est replié de 51,9 en août à 50,4, niveau néanmoins un peu supérieur à son estimation flash (50,1).

L'Euro reprend +0,4% face au $ à 1,1765, l'Or refranchit le cap des 1.900$/

Du coté des valeurs, les banques sont en tête du classement avec Natixis à quasiment +7% puis Société Générale et BNP Paribas avec +3,2% chacun.

Veolia (-1%) annonce s'engager inconditionnellement à ne pas déposer d'OPA hostile à l'issue de la cession des titres détenus par Engie dans Suez. Toute OPA nécessitera donc un accueil favorable préalable du conseil d'administration de Suez.

Suez (-4,2%) de son coté indique que son conseil, réuni dimanche soir, avait apporté son soutien au projet porté par Ardian... qui vient néanmoins de renoncer à déposer une offre alternative, ce qui efface pratiquement tout aspect spéculatif sur Suez.

Engie annonce que son conseil d'administration a décidé de nommer Catherine MacGregor comme future directrice générale, décision qui prendra effet le 1er janvier 2021. Par ailleurs, sa nomination comme administrateur sera proposée à l'AG en 2021.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.83%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer