Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC40 : de retour vers 5.800, Wall Street à +2,2% après l'ISM
Cercle Finance01/03/2021 à 17:48

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris réaccélère à la hausse à la clôture avec un CAC40 (+1,57%) reparti de plus belle à la conquête des 5.800Pts dans le sillage du Dow Jones ou du S&P500 qui bondissent de +2,2%, illustrant de belle manière la tradition de la hausse du lundi (lequel coïncide avec la première séance du mois de mars, ce qui est propice aux repositionnements après la petite vague de liquidation survenue vendredi).

Mais les volumes restent étrangement faibles avec à peine 3,6MdsE échangés, ce qui trahit un manque de conviction des acheteurs mais plus certainement encore, une large absence des vendeurs.

Toutes les places profitent d'un léger mouvement de détente sur le marché obligataire, l'Euro-Stoxx50 progresse de près de 2% points à 3.709 points.

Wall Street a amplifié ses gains autour de +2,2% (tir groupé des 3 principaux indices) avec une croissance plus forte que prévu au mois de février de l'indice ISM (Institute for Supply Management) qui a enregistré une accélération à 60,8, contre 58,7 en janvier (niveau attendu par les économistes).

Le sous-indice des nouvelles commandes a augmenté à 64,8, soit une amélioration de 3,7 points à 61,1, tout comme la composante des prix, en hausse de 3,9 à 86.

Le sous-indice mesurant l'emploi progresse, lui, un peu moins fortement, signant une augmentation de 1,8 point à 54,4.

L'autre indice PMI manufacturier publié ce lundi, celui compilé par IHS Markit, est ressorti en baisse en février, passant de 59,2 en janvier à 58,6 en données définitives pour le mois écoulé.

Le rendement des Treasuries à 10 ans reflue de 3,5Pts de base à 1,42% Outre-Atlantique.

En Europe, le Bund allemand de même échéance affiche -8Pts à -0,34% tandis que l'OAT française repasse de -0,011% à -0,104% (un écart de -10Pts).

La récente accélération de la remontée des rendements obligataires pousse les marchés d'actions à la baisse car elle traduit une augmentation des anticipations d'inflation susceptibles de laisser craindre un resserrement de la politique monétaire.

Les investisseurs vont donc continuer à surveiller de près les indicateurs économiques au cours des jours qui viennent, avec l'espoir qu'ils écartent la perspective d'une surchauffe de l'économie, notamment aux Etats-Unis.

La matinée a été animée par les chiffres définitifs des enquêtes PMI sur le secteur manufacturier en Europe.

L'indice PMI final pour l'industrie manufacturière de la zone euro, calculé par IHS Markit, s'est établi à 57,9 en février, chiffre révisé par rapport à une estimation flash de 57,7, et après 54,8 en janvier.

Le secteur manufacturier français a enregistré au mois de février sa plus forte croissance en plus de trois ans, montrent les résultats définitifs de l'enquête IHS Markit publiés lundi. Il s'est établi à 56,1 le mois dernier, en hausse par rapport à la première estimation ('flash') de 55 et les 51,6 du mois de janvier.

Les données préliminaires pour le mois de février avaient plutôt surpris favorablement les marchés, donnant lieu à une vague de révisions à la hausse concernant la croissance du PIB mondial en 2021.

En Allemagne le PMI grimpe de 57,1 vers 60,7 et au Royaume Uni, l'embellie apparaît bien plus modeste (de 54,1 vers 55,1).

Si les indicateurs économiques ne parvenaient pas à rassurer les investisseurs, les banques centrales seraient forcées d'intervenir afin de plafonner la remontée des rendements obligataires, préviennent les analystes.

Aux Etats-Unis, plusieurs hauts responsables de la Fed ont justement prévu de s'exprimer cette semaine.

A Paris, le secteur aérien domine clairement les débats avec Airbus +5%, Thales +3,3%, Safran +3,5%.

Danone (+1,4%) annonce être parvenu à un accord avec COFCO Dairy Investments Limited en vue de la conversion de sa participation dans le groupe chinois Mengniu Dairy Company Limited.

Danone annonce également un programme de rachats de titres et le sort du PDG Emmanuel Faber est désormais entre les mains du conseil d'administration.

Euronext confirme avoir été approuvé par la Commission européenne, en vertu du règlement de l'UE sur les concentrations, pour le projet d'acquisition du groupe Borsa Italiana.

Europcar Mobility Group annonce avoir finalisé la restructuration financière de son bilan, grâce à la réalisation des dernières étapes prévues par le plan de sauvegarde financière accélérée arrêté par le Tribunal de Commerce de Paris, le 3 février dernier.

Le marché français total des voitures particulières neuves de tous les constructeurs automobiles a baissé de 20,9 % en février 2021, à nombre de jours ouvrés identique (20 jours) selon le CCFA avec 132 637 immatriculations.

Les ventes de voitures particulières du groupe Stellantis (+4,3%) ont baissé de 25,6 % en février, à 48 738 unités (-17,2 % pour Peugeot à 26 750 unités, -35,7 % pour Fiat à 2 630 unités,), tandis que celles du groupe Renault ont diminué de 22,2 %, à 28 376 unités (- 35,1 % pour la marque Renault à 18 734 unités) indique le CCFA.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.36%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer