Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

CAC40 : bonne entame de semaine, 6.700 allègrement refranchis
information fournie par Cercle Finance13/09/2021 à 15:17

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris a rapidement doublé ses gains initiaux, repassant de +0,4% à +0,8% (vers 6.720), dans l'attente du sursaut de Wall Street (+0,8% anticipé) après un recul de -2% la semaine dernière.

La situation est peut-être en train de se débloquer après 17 séances de stagnation entre 6.600 et 6.760... il manque encore 40Pts pour sortir par le haut du corridor de consolidation.

L'Euro-Stoxxx50 grimpe de +0,9% vers 4.209 dans le sillage de Frankfort (+1%) et de Madrid (+1,3%).

La séance des '4 sorcières', c'est dans 4 jours : elle viendra un conclure un 3ème trimestre boursier marqué par un nombre record de... records absolus.

L'affaiblissement de la tendance haussière résulte peut-être de la multiplication des pré-annonces de réduction ou 'recalibrage' des programmes de soutien monétaire.

Mais l'argent demeure abondant et les acheteurs reprennent la main, d'autant plus facilement qu'aucun indicateur majeur ne figure à l'ordre du jour: la 'tendance de fond' refait surface et rien ne devrait la compromettre puisqu'il faudra en effet attendre le milieu de la semaine pour prendre connaissance de toute une série de statistiques évaluant l'activité économique.

Chez Aurel, les analystes commencent à s'inquiéter de l'inflation persistanteaux Etats-Unis. 'Les prix à la production ont connu leur plus forte hausse historique, sur un an, sur le mois d'août', indiquent-ils.

Les opérateurs redoutent l'émergence d'une 'stagflation', un phénomène caractérisé par une inflation élevée et une consommation plus faible que prévu, et par ses effets négatifs sur la croissance.

'Les ventes de détail aux Etats-Unis (attendues jeudi, NDLR) fourniront de plus amples informations sur le ralentissement de la consommation et l'impact de la fin de l'envoi des chèques de relance', temporisent les analystes de Danske Bank.

'La vigueur de la consommation américaine est l'un des facteurs à l'origine de la surchauffe du secteur manufacturier et des pressions qui s'exercent sur les prix du transport de marchandises', rappelle la banque danoise.

Les investisseurs suivront aussi avec intérêt, dès demain, les derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis. En Europe aussi sont attendues les données définitives de la hausse des prix à la consommation au sein de la zone euro.

Autant de statistiques qui ne manqueront pas de nourrir le débat sur le rythme du resserrement monétaire amorcé par les grandes banques centrales, et qui promet d'animer toujours la tendance.

Après le ton rassurant employé par la Banque centrale européenne la semaine passée, les opérateurs attendent un discours tout aussi bienveillant de la part de la Réserve fédérale américaine.

'La perspective d'une réduction des rachats d'actifs de la Fed ('tapering') se profile toujours, mais son calendrier s'est rallongé après le mauvais rapport sur l'emploi américain du mois dernier', estime Danske Bank.

La Réserve fédérale tiendra son prochain comité de politique monétaire les 21 et 22 septembre prochains, un rendez-vous qui pourrait déboucher sur des positions de plus en plus prudentes sur les marchés.

Du côté des valeurs tricolores, Nexans a annoncé vendredi soir avoir conclu un accord d'achat d'actions avec la société mexicaine Xignux en vue d'acquérir Centelsa, un fabricant de câbles haut de gamme basé en Colombie, actif dans les secteurs du bâtiment et des utilities.

Valneva (-40% vers 12E) est victime d'un avis de résiliation, par le gouvernement britannique, de l'accord de fourniture de 100 millions de doses de son candidat vaccin contre la Covid-19, Londres prétendant que le groupe a manqué à ses obligations, ce que ce dernier 'conteste vigoureusement'.

L'action Dassault Aviation profite lundi à la Bourse de Paris après que Florence Parly, la ministre française des Armées, s'est félicité dimanche de l'intention de la Grèce de faire l'acquisition de six nouveaux Rafale.

Enfin, Airbus annonce qu'à l'occasion de la présentation de la nouvelle livrée sur son avion A220-300, Breeze Airways a confirmé avoir conclu un accord d'achat pour 20 autres appareils, commande qui était précédemment non identifiée.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.63%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.