Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

CAC40 : bilan nul sur 48H, pas de volumes, pluie de résultats
information fournie par Cercle Finance27/04/2021 à 15:12

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris efface une partie de ses maigres gains de la veille avec un recul de -0,2% et des échanges anecdotiques (tout juste 1,1MdsE échangés en 6 heures) se situant majoritairement dans la zone de 6.265/6270Pts.

L'Euro-Stoxx50 recule de -0,3% vers 4.008Pts, dans le sillage de Francfort (-0,4%) et d'Amsterdam (-0,5%).

A la veille des annonces de politique monétaire de la Fed, les investisseurs semblent jouer la carte de la prudence.

La Réserve fédérale entame aujourd'hui deux jours de débats stratégiques à l'issue desquels l'institution devrait opter pour un 'statu quo'.

Economistes et investisseurs s'attendent à ce que la Fed attende la fin d'année avant de réévaluer ses rachats d'actifs, mais ils resteront toutefois attentifs, demain, au discours de son président Jerome Powell.

Le rythme des publications trimestrielles va par ailleurs nettement s'accélérer au cours des journées à venir.

En Europe, des poids-lourds de la trempe d'ABB, bp, HSBC, Novartis ou UBS ont dévoilé leurs résultats ce matin.

Aux Etats-Unis, la journée sera marquée par un nombre tout aussi important d'annonces, dont celles de 3M, GE, Eli Lilly et UPS avant la présentation, ce soir, des comptes des géants technologiques Alphabet et Microsoft.

Hier soir, Tesla a fait état d'un nouveau trimestre bénéficiaire, porté davantage par les profits sur le bitcoin (101Mns de $) et les ventes de 'crédits carbone' que par ses ventes d'automobiles, qui ont atteint 10,4 milliards de dollars contre 10,3 milliards attendus (le titre perd 3% en préouverture).

Wall Street devrait rouvrir sans direction au lendemain de nouveaux records pour le S&P 500 et le Nasdaq.

Les investisseurs viennent de prendre connaissance de l'indice Case Shiller de l'activité immobilière: il ressort très 'robuste' à +12% (contre +11,7% anticipé).

Les investisseurs surveilleront dans le courant de l'après-midi l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board, qui devrait avoir poursuivi son redressement en avril avec le succès de la campagne de vaccination aux Etats-Unis et la baisse du nombre de chômeurs.

'L'indice du Conference Board a encore beaucoup à rattraper pour atteindre son niveau pré-pandémie', rappellent les équipes d'Oddo BHF.

De ce côté-ci de l'Atlantique, le chômage ressort en légère baisse de -0,3% au 1er trimestre 2021 : en France métropolitaine, le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi et tenues de rechercher un emploi (catégories A, B, C) s'établit à 5.716.900, dont 3.560.600 personnes sans emploi (catégorie A).

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A baisse de 0,3% (12.200) tandis que le nombre de personnes exerçant une activité réduite (catégorie B et C) augmente. Au total, le nombre de demandeurs d'emploi en catégories A, B, C reste stable (+4.700).

En France (y compris les départements-régions d'outre-mer, hors Mayotte), le nombre de demandeurs d'emploi baisse de 0,4% à 3.800.700 pour la catégorie A et se montre stable à 6.012.600 Pour les catégories A, B, C.

Du côté des valeurs, Alten signe actuellement la plus forte hausse du SBF120 (+6,5%). Invest Securities a d'ailleurs intégré le titre à sa 'Sélection Invest Securities', tout en réaffirmant sa recommandation 'achat' et en relevant son objectif de cours de 110 à 128 euros, mettant en avant une 'inflexion spectaculaire de la dynamique d'activité'.

En revanche, bioMérieux lâche près de 9% après avoir révisé à la baisse son objectif de croissance annuelle. Dans un contexte très incertain et une évolution contrastée de la pandémie, la croissance organique des ventes pour l'année 2021 n'est plus attendue que de neutre à autour de 5%. L'objectif annuel de résultat courant contributif est toutefois maintenu.

De son côté, Schneider Electric indique aujourd'hui relever ses prévisions pour l'année 2021, anticipant désormais une croissance organique de l'EBITA ajusté comprise entre +14 et +20%. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 s'élève à 6,53 milliards d'euros, soit une hausse organique de +13,5%, soutenue par ses deux activités gestion de l'énergie (+13,7%) et automatismes industriels (+12,9%).

Enfin, hier soir, Michelin (-2,2%) a annoncé des ventes de 5,4 MdsE au titre du 1er trimestre, soit une progression de 2,3% à parités courantes (ou +8,3% à iso parité), une activité portée par le dynamisme du secteur automobile (+3,7%) et du transport routier (+2,1%).

Valeurs associées

Euronext Paris +0.71%
NEXC +0.02%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.