1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

CAC40 : bascule sous 4.700, pire mois de décembre depuis 2002
Cercle Finance20/12/2018 à 15:18

(CercleFinance.com) - Ce n'est pas le rallye de Noël mais la purge de Noël: Paris amplifie ses pertes à une demi-heure de la réouverture de Wall Street, reculant de -1,8% vers 4.690, au lendemain d'un rendez-vous de la Fed clairement sanctionné par Wall Street (-1,5% sur le Dow Jones, -2,2% sur le Nasdaq). Le CAC 40 retrace ainsi les 4.686 points inscrit quelques minutes après l'ouverture, avec 100% de titres en baisse, LVMH et Hermès restant proches de l'équilibre.

L'Euro-Stoxx50 chute de -1,7% à tout juste 3.000 (mais il a fait plusieurs incursions en dessous depuis l'ouverture): il réalise ainsi son pire mois boursier depuis août 2015 et c'est maintenant le pire mois de décembre du 21ème siècle, les -7% de 2002 étant dépassés.

'Comme attendu, la Fed a relevé son taux directeur pour la quatrième fois cette année et en projette deux autres pour 2019, au lieu de trois selon l'estimation médiane de novembre', rappelle Wells Fargo Advisors.

'Toutefois, le communiqué a noté des attentes pour 'quelques augmentations graduelles supplémentaires', ce qui a déclenché la crainte des investisseurs d'un rythme de durcissement pouvant être trop agressif', poursuit-il.

'Déjà, certains parlent d'erreur de politique monétaire pour qualifier la décision d'hier soir et la prestation de J. Powell. À moins que les investisseurs prennent un peu de recul par rapport à ce qui s'est passé et relativisent, on peut clairement dire ce jeudi que la probabilité d'un rallye de Noël est proche de zéro. En bourse, l'année 2018 aura été une annus horribilis', constate ce matin Saxo Banque.

Les premiers chiffres US du jour sont tombés: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage sont en hausse de +8.000 selon le Département américain du Travail, à 214.000 au titre de la semaine close le 15 décembre.

Grosse déception avec l'indice de la Fed de Philadelphie: l'indice 'Philly Fed' a chuté de -3,5Pt à 9,4 contre 12,9 en octobre (au plus bas depuis août 2016), loin du rebond +2Pt attendu vers 15 (consensus moyen).

Reste à prendre connaissance des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois de novembre.

En attendant, du côté des changes, l'euro s'affiche à 1,1475 dollar (+0,9%). Le Brent recule largement, tombant à 55,8 dollars (-1,5%).

Dans l'actualité des valeurs, Renault (stable) et JMCG annoncent la signature d'un accord dans le secteur des véhicules électriques sur le marché chinois, marché en forte croissance et qui représente aujourd'hui la moitié du marché mondial des véhicules électriques.

DBV Technologies ferme la marche sur le SBF 120, avec une chute de -64% à 9,07E, pulvérisant son plancher d'octobre 2013. La biotech française a indiqué hier soir qu''à la suite de discussions avec la Food & Drug Administration (FDA) concernant un manque d'information sur les procédures de fabrication et les contrôles qualité', elle avait décidé 'volontairement' de retirer son dossier de demande d'enregistrement (BLA) de son candidat médicament Viaskin Peanut pour les enfants de 4 à 11 ans. La biotech estime cependant que de nouvelles études cliniques ne devraient pas être nécessaires.

Casino (-0,9%) annonce nouer un partenariat stratégique avec Qarnot computing visant à installer et exploiter des data centers de nouvelle génération au sein d'entrepôts et de réserves de ses magasins, data centers qui seront exploités par leur coentreprise ScaleMax. L'activité génèrera des revenus pour Casino grâce à la location des espaces disponibles et à la fourniture d'électricité pour les data centers. Par ailleurs, il est prévu de réutiliser la chaleur produite par les serveurs pour chauffer les bâtiments concernés.

Valeurs associées

+1.70%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlemonn4
    20 décembre16:31

    Attendez vous n'avez encore rien vu! le pire est à venir mais cette fois les français refuseront de payer l'addition !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer