Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

CAC40 : +1,5%, WStreet +1,2%, Powell rassure sur les salaires
information fournie par Cercle Finance01/12/2021 à 16:47

(CercleFinance.com) - La bourse de Paris maintient la cadence à 1 heure de la clôture: le CAC40 attaque ce mois de décembre tambour battant avec +1,9%, à 6.850 points, portée par l'espoir que les vaccins actuels pourraient se montrer -au moins partiellement- efficaces contre Omicron (le nouveau variant du coronavirus), le temps qu'un traitement mieux ciblé soit mis au point par les labos.

L'Euro Stoxx50 part sur des bases encore plus euphoriques avec +2,2% à 4.155Pts (dans le sillage du DAX30 qui réalise le même score), après une fin de mois de novembre définitivement gâché hier par les propos de Jerome Powell concernant l'inflation (c'est le moment de retirer le vocable 'transitoire') et sa volonté d'accélérer le 'tapering'.

Jerome Powell et Janet Yellen s'expriment devant et le Congrès (2ème séance de question et réponses) et le patron de la FED se veut rassurant sur la progression des salaires qui n'affichent pas une accélération inquiétante, et l'inflation devrait commencer à ralentir à partir de mi-2022 selon plusieurs de ses collègues.

Wall Street qui avait entamé la journée en hausse de +1,5% (Nasdaq et S&P500) a un peu ralenti l'allure avant le début de la seconde journée de 'témoignage' de Janet Yellen et Jerome Powell, de peur d'être 'douchée comme la veille.

Mais les marchés semblent se rassurer avec la prise de parole d'un responsable de l'Université d'Oxford, d'après lequel il n'est pas acquis que les vaccins actuels ne protègent pas contre les nouvelles mutations du Covid-19.

Les acteurs de marché ont aussi relevé les informations selon lesquelles la FDA américaine avait approuvé hier le traitement anti-Covid mis au point par le laboratoire Merck (réduisant le nombre d'hospitalisations)... mais son efficacité reste sujette à de nouvelles évaluations.

Côté chiffres, l'enquête d'ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé des Etats-Unis fait apparaître un total de 534.000 nouveaux jobs en novembre, un score un peu supérieur à l'estimation moyenne des économistes, après les 570.000 créations d'octobre (à peine révisées d'une estimation initiale qui était de 571.000).

Les créations de postes en novembre se sont concentrées dans les services avec 424.000 nouveaux emplois générés par ce secteur (dont 136.000 dans les loisirs et l'hôtellerie), tandis que celui de la production de biens en a créés 110.000.

Petite déception avec l'indice PMI du secteur manufacturier américain -calculé par IHS Markit-: il s'est établi à 58,3 en données définitives pour novembre -un plus bas depuis décembre 2020-, contre une estimation flash qui était de 59,1, et après un niveau de 58,4 enregistré en octobre.

En Europe, les investisseurs ont découvert les indices PMI d'IHS Markit sur l'industrie manufacturière.

En France, l'indice PMI d'IHS Markit pour l'industrie manufacturière ressort à 55,9 en novembre, contre 53,6 en octobre. Il s'agit du premier redressement de l'indice depuis mai, ce qui met fin à cinq mois consécutifs de ralentissement de la croissance.

Ce redressement de l'indice global a notamment résulté d'une stabilisation des niveaux de production en novembre après un fort repli en octobre. Certaines entreprises interrogées ont indiqué avoir bénéficié d'un rebond de la demande ce mois-ci.

'Malgré ce changement de direction positif, les données PMI continuent d'indiquer d'importantes perturbations sur les chaînes d'approvisionnement, celles-ci pesant sur les marges bénéficiaires des fabricants', pointe cependant IHS Markit.

Les intervenants seront aussi attentifs à l'évolution des indicateurs mesurant l'état des goulots d'étranglement, à la fois du côté des délais de livraison et des inventaires.

Les marchés de taux qui avaient profité d'un épisode 'risk-off' sur les actions depuis vendredi subissent une consolidation, synonyme de remontée des rendements : les T-Bonds affichent +4Pts à 1,4800, les OAT +2Pts à 0,032% et les Bunds +1Pt à -0,331%... rien de très spectaculaire pour l'instant.

Enfin, dans l'actualité des valeurs françaises, le secteur automobile domine le classement aussi bien au sein du CAC40 avec Stellantis (+5,5%) qu'au sein du SBF-120 avec Valéo (+4,8%).

Sanofi (+1%) annonce la signature d'un accord portant sur l'acquisition d'Origimm Biotechnology, société autrichienne spécialisée dans la R&D d'antigènes qui visent à moduler la réponse immunitaire dans les maladies de la peau associées au microbiote cutané.

CNP Assurances a déclaré mercredi avoir finalisé l'acquisition de l'activité d'assurance-vie du groupe britannique Aviva en Italie, une opération qui avait été initialement annoncée en mars dernier.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.