1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC 40 : vers un début de semaine sur une note positive
Cercle Finance17/02/2020 à 08:35

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait débuter en légère hausse lundi matin, alors que les investisseurs demeurent très attentifs à l'évolution de l'épidémie de coronavirus, dont les derniers chiffres semblent toutefois trahir un léger infléchissement.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison février - s'adjuge 15,5 points à 6084,5 points, annonçant un début de séance dans le vert.

La province chinoise du Hubei - considérée comme l'épicentre de l'épidémie de Covid-19 - a fait état dimanche de 1.933 nouveaux cas confirmés et 100 nouveaux décès, des statistiques à première vue inférieures à celles qui avaient été dévoilées en fin de semaine dernière.

Les experts de l'OMS ont par ailleurs jugé que le monde était désormais 'mieux préparé' à affronter la pandémie.

Afin de se faire une idée concernant l'impact de l'épidémie, il conviendra de suivre avec attention les indicateurs économiques pour le mois de février qui seront publiés cette semaine, car ils seront les premiers à intégrer les effets de la maladie, qui est devenue un sujet de préoccupation planétaire le mois dernier.

Seront notamment dévoilés l'indice de la Fed de New York, celui de la Fed de Philadelphie ainsi que les derniers indices d'activité PMI 'flash' aux Etats-Unis, en Europe et au Japon.

'Compte tenu de la place de la Chine dans la chaîne de valeur globale, il serait étonnant que le reste du monde, et surtout le secteur manufacturier, ne soit pas affecté par les arrêts de production en Chine', prévient Bruno Cavalier, chef économiste chez Oddo.

Alors que l'épidémie de coronavirus contrait les usines chinoises à fermer leurs portes et les entreprises mondiales à revoir leurs réseaux d'approvisionnement, les marchés américains continuent à enchaîner les records.

La semaine écoulée s'est conclue par de nouveaux records absolus de clôture pour le Nasdaq et le S&P 500.

Le marché parisien semble, lui aussi, tenir bon au-dessus de son seuil de résistance des 6000 points.

Pour certains gérants - comme Wolfgang Bauer chez M&G Investments - les valorisations des actifs risqués européens sont devenues 'plutôt étonnantes'.

'Aux niveaux actuels, il ne reste guère de marge d'erreur', estime ainsi le professionnel, qui fait valoir que les marchés sont presque revenus à leurs niveaux du début de l'année 2018, lorsque le sentiment était clairement plus optimiste qu'aujourd'hui.

'Réduire l'exposition au risque de marché et remonter le long de l'échelle de la qualité de crédit me semblent des mesures judicieuses à ce stade', préconise donc le gérant.

La semaine qui s'ouvre aujourd'hui sera également animée par la réunion de politique monétaire de la BCE, jeudi, un événement qui ne devrait déboucher sur aucune nouvelle mesure d'assouplissement.

'Il faudrait vraiment que l'épidémie de coronavirus échappe à tout contrôle et s'étende bien au-delà du premier trimestre pour que la BCE se décide à intervenir', assure un trader.

Valeurs associées

Euronext Paris -4.30%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer