1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC 40 : un rebond s'amorce en préouverture
Cercle Finance06/04/2020 à 08:33

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir sur un rebond de plus de 2% lundi matin, soutenue par des signes de ralentissement de la propagation du nouveau coronavirus en Europe.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison avril - grimpe de 158,5 à 4311 points, annonçant un début de séance en nette progression.

Le taux de progression des nouveaux cas confirmés et des décès semble s'être quelque peu s'essoufflé ce week-end sur le Vieux Continent, une dynamique qui tend à prouver que les mesures de confinement commencent enfin à porter leurs fruits.

'L'important, c'est que la contagion continue de ralentir en Europe, où le taux de croissance des nouvelles infections est désormais repassé sous le seuil des 10% dans bon nombre de pays et où l'augmentation des décès se tasse', soulignent ce matin les équipes de Danske Bank.

D'autres analystes attribuent la bonne tenues des marchés boursiers à des rumeurs évoquant la mise en place prochaine, aux Etats-Unis, d'un nouveau programme de dépenses d'infrastructures susceptible d'atteindre 2.000 milliards de dollars.

A Tokyo, les investisseurs saluaient toutes ces nouvelles encourageantes par un bond de plus de 4% de l'indice Nikkei lundi matin.

L'envol des prix pétroliers - qui ont signé un redressement de 34% sur la semaine écoulée - ne semble en revanche pas constituer l'élément décisif ('game changer') que certains espéraient.

Le baril de brut léger américain repart d'ailleurs en légère baisse ce matin, cédant 1,3% sous les 28 dollars.

Au-delà de l'évolution du coronavirus et des cours de l'or noir, les investisseurs auront à coeur de comprendre, au cours des séances qui viennent, comment l'activité économique résiste à l'épidémie en cours.

Les chiffres de l'inflation pour le mois de mars aux Etats-Unis, qui seront dévoilés en fin de semaine, devraient notamment se tasser du fait de la dégringolade des prix de l'énergie, un facteur qui devrait permettre à la Fed de mener comme bon lui semble son soutien actuel à l'économie.

Les regards se porteront surtout, jeudi, sur le nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage, qui devraient continuer de dépeindre une situation dramatique du côté de l'emploi Outre-Atantique.

'Le record de 6,6 millions paraît tout de même difficile à battre', pronostique-t-on chez Oddo.

Autre rendez-vous important, la tenue - demain - d'une téléconférence de l'Eurogroupe devant sceller le sort des 'coronabonds', ces fameux emprunts obligataires mutualisés à l'échelle de la zone euro destinés à assurer un financement commun des mesures de soutien à l'économie européenne.

Valeurs associées

Euronext Paris +3.36%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer