Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

CAC 40 : rien ne bouge dans l'attente de Powell
information fournie par Cercle Finance27/08/2021 à 08:32

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait débuter sans grande tendance vendredi matin, les investisseurs retenant leur souffle à quelques heures d'un discours très attendu de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, qui pourrait préciser les intentions de la banque centrale en matière de politique monétaire.

Vers 8h15, le contrat 'future' sur l'indice CAC 40 - livraison septembre - ne prend que deux petits points à 6665 points, annonçant une ouverture à l'équilibre ou presque.

Le marché devrait rester calme en attendant l'intervention du patron de la Fed, prévue dans l'après-midi, mais les échanges pourraient se montrer de plus en plus volatils à l'approche de l'événement.

Comme l'illustrent les scores sans relief et les volumes d'échanges anémiques des dernières séances, les investisseurs manquent de conviction quant à la direction que prendront les marchés et la façon dont ils réagiront aux déclarations de la Fed.

Jerome Powell doit s'exprimer à 16h00 (heure de Paris) à l'occasion du symposium de Jackson Hole et ses propos pourraient alimenter les conjectures sur l'évolution de la politique monétaire américaine.

Le président de la Fed pourrait profiter de la conférence pour fournir quelques précieuses indications sur le calendrier possible du retrait de la politique d'assouplissement quantitatif.

Certains membres de la banque centrale américaine préparent depuis de longs mois les esprits à la perspective d'une réduction progressive ('tapering') des rachats d'obligations de l'institution, qui atteignent aujourd'hui le montant colossal de 120 milliards de dollars par mois.

Entre-temps, les investisseurs auront pris connaissance, à 14h30, des chiffres des dépenses des ménages américains, qui restent l'un des moteurs de la croissance Outre-Atlantique.

Cette statistique sera l'occasion de prendre connaissance de l'indice des prix 'core PCE' aux Etats-Unis, qui reste la mesure de l'inflation privilégiée par la Réserve fédérale.

Cet indice d'inflation est attendu quasi-stable, à un rythme de 4% en juillet sur un an, confirmant que le pic de la hausse des prix est désormais passé.

Dans l'immédiat, la prudence reste de mise sur le marché obligataire, qui évolue sur des marges étroites, avec notamment un taux américain qui reste stable autour de 1,34%.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.71%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.