Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC 40 : les tensions sont de retour sur l'obligataire
Cercle Finance04/03/2021 à 08:31

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait ouvrir en baisse jeudi matin, la vigueur des taux semant de nouveau le doute et décourageant les acheteurs de se positionner sur les actions.

Vers 8h15, le contrat 'future' sur l'indice CAC 40 - livraison mars - recule de 33,5 points à 5794 points, annonçant une ouverture dans le rouge après trois séances de progression.

Les tensions sont de retour sur les marchés obligataires de part et d'autre de l'Atlantique, avec des rendements des Treasuries à dix ans qui ont repris cinq points de base à 1,49% hier soir aux Etats-Unis.

En Europe, les rendements des emprunts d'Etat les mieux notés font eux aussi preuve d'une grande fermeté. Le taux du Bund 10 ans s'établit à -0,29% tandis que celui de l'OAT française de même maturité ressort à -0,05%.

Les analystes font valoir que la remontée des taux, attribuée à la perspective d'un redressement des anticipations inflationnistes, doit être surveillée de près.

'Si elle est ordonnée et s'accompagne d'une amélioration conjoncturelle proportionnelle de début de cycle, elle ne sera pas forcément négative pour les marchés actions', estime Emmanuel Auboyneau, gérant associé chez Amplegest.

'En revanche, si la hausse des taux est trop forte et jugée non maîtrisée, elle pourrait provoquer un repli des indices actions, hormis certains secteurs traditionnellement préservés dans un tel cas de figure', prévient le spécialiste.

'Nous avons commencé à rééquilibrer les portefeuilles dans ce sens', indique le gérant d'Amplegest.

Les indicateurs économiques figurant au programme aujourd'hui ne vont pas forcément permettre de se faire une idée sur la trajectoire de l'inflation, mais ils pourraient permettre d'en savoir plus sur l'état de la reprise, notamment en Europe.

Les investisseurs suivront notamment avec attention le taux de chômage au sein de la zone euro, qui n'a jusqu'ici que peu augmenté compte tenu de la sévérité du choc économique provoqué par la pandémie.

Les intervenants de marché suivront également les ventes au détail de la région, qui ont récemment retrouvé leur niveau d'avant la pandémie en valeur absolue, mais qui devrait avoir souffert au mois de janvier des restrictions sanitaires.

Aux Etats-Unis seront suivis les chiffres des inscriptions aux allocations chômagehebdomadaire, de la productivité et des commandes à l'industrie.

D'un point de vue technique, l'indice CAC 40 a déclenché une séquence positive qui devrait rapidement le porter sur la borne haute du canal haussier à 5905 points, estiment les chartistes.

'C'est seulement sur ce premier seuil plafond que nous pourrons avoir un premier regard vers la cible tant espérée des 6000 points, niveau abandonné il y a près de 12 mois maintenant', indiquent les équipes de Kiplink Finance.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.36%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer