1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

CAC 40 : le rouge, toujours, en attendant l'emploi américain
Cercle Finance08/03/2019 à 08:25

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait débuter sur une note de faiblesse vendredi matin, après deux séances de baisse, malgré l'espoir que les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis cet après-midi confirment que l'économie américaine est encore loin de la récession.

Vers 8h15, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - échéance fin de mois - cède 33,5 points à 5233,5 points, annonçant un petit trou d'air à l'ouverture.

Le marché parisien devrait néanmoins rester relativement creux en attendant la publication du rapport sur l'emploi du Département du Travail, prévue à 14h30.

Le consensus table sur un ralentissement des créations d'emplois à 190.000 en février, après plus de 300.000 annoncées pour janvier, sur un taux de chômage toujours au plus bas, à 1,7%.

'Le marché du travail reste solide pour le moment, mais il convient de surveiller une éventuelle décélération de l'emploi', préviennent ce matin les équipes de Danske Bank.

Hier, la Bourse de Paris avait fini dans le rouge (-0,4%), en dépit des mesures d'assouplissement monétaire décidées par la Banque centrale européenne.

'La BCE a baissé significativement ses perspectives économiques et les marchés sont déprimés', explique Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM.

'Les trois pilules proposées par Mario Draghi ne semblent pas suffire à remonter le moral des marchés', souligne le gérant.

Concernant le CAC, les analystes de Kiplink conseillent de surveiller une éventuelle cassure des 5250 points, qui matérialiserait selon eux une consolidation plus significative, mais pas encore un changement radical de tendance.

'Pour un scénario de changement de tendance moyen terme, la rupture des premiers supports majeurs à 5185 et 5150 points serviront de déclencheurs', avertit le gestionnaire parisien.

Valeurs associées

Euronext Paris -0.15%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer